Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a perdu 1,28% cette semaine

AOF - 25 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini en ordre dispersé, la situation politique en Espagne et en Italie pénalisant les indices de ces deux pays. Le regain du risque politique en Espagne est intervenu à la suite de la décision du Parti socialiste espagnol de déposer une motion de censure afin de faire chuter le gouvernement de Mariano Rajoy. En Italie, le Premier ministre éprouve des difficultés à former un gouvernement. Le CAC 40 a clôturé en repli de 0,11% à 5 542,55 points, portant ses pertes sur la semaine à 1,28%. En revanche, le Dax a gagné 0,61% et le FTSE 100, 0,26%.

En Europe, Telia (-2,50% à 42,06 couronnes suédoises) a fermé la marche de l'indice OMSX suédois. L'opérateur télécoms suédois vient de confirmer qu'il mène des discussions en vue d'une possible acquisition de Bonnier Broadcasting. "Le contenu est une part importante de notre stratégie et nous cherchons continuellement des opportunités dans ce domaine comme dans d'autres. Les discussions avec Bonnier sont à replacer dans ce contexte", a indiqué Telia.

En France, LafargeHolcim (+0,49% à 45,09 euros) n'a pas connu de soubresaut en Bourse après avoir annoncé la fermeture de ses bureaux à Paris et Zurich (Suisse) d'ici la fin de l'année. Les investisseurs n'ont visiblement pas été surpris par cette annonce éventée par Reuters dès hier soir. Alors interrogé par AOF, un porte-parole de LafargeHolcim n'avait pas souhaité faire de commentaires. Le cimentier franco-suisse franchit donc une nouvelle étape dans la simplification de son organisation, l'un des principaux volets de son plan stratégique "Building for Growth" présenté le 2 mars dernier. Dans ce cadre, LafargeHolcim cherche à réaliser 400 millions de francs suisses d'économies au niveau de ses frais généraux.


EuropaCorp a rebondi de 10,36% à 2,45 euros après avoir clôturé hier à son plus bas niveau depuis deux mois. Les investisseurs jugent que le moment est opportun pour revenir sur la valeur après l'annonce d'une croissance de 60% de l'activité du groupe sur l'exercice 2017/2018 clos fin mars. Le chiffre d'affaires annuel d'EuropaCorp a atteint 223,7 millions d'euros. Il doit être entendu sur le nouveau périmètre du groupe.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La croissance britannique s’est élevée à 0,1% au premier trimestre, a annoncé l’Office for National Statistics, qui a confirmé sa première estimation. Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce qu’elle soit confirmée.

L’indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 102,2 en mai, dépassant le consensus Reuters s’élevant à 102. Cet indice était de 102,2 en avril.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont baissé de 1,7% en avril après avoir augmenté de 2,7% (révisé de +2,6%) en mars. Le consensus Reuters était de -1,4%. Hors transport, elles ont progressé de 0,9% en avril contre +0,4% (révisé de 0%) en mars et un consensus de +0,5%.

La version définitive de l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan pour le mois de mais s'est établie à 98, contre une première estimation de 98,8 et après 98,8 en avril.

Vers 17h40, l'euro cède 0,52% à 1,1662 dollar.