Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 affiche une hausse symbolique au premier semestre

AOF - 29 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini sur une note positive un premier semestre difficile. La réussite des banques aux tests de résistance aux Etats-Unis et l'accord trouvé entre les gouvernements de la zone euro sur la question des migrants ont aujourd'hui soutenu les indices. L’indice CAC 40 a terminé sur un gain de 0,91% à 5 323,53 points, lui permettant d’afficher une progression de 0,21% depuis le 1er janvier. Le marché parisien surperforme ainsi les autres grands indices nationaux, FTSE 100 (-0,33%) et Dax 30 (-4,6%).

En Europe, Novartis a bondi de plus 4% à 75,42 francs suisses, soutenus par deux nouvelles favorables aux actionnaires. Le groupe pharmaceutique a décidé de se séparer de sa division ophtalmologique Alcon via une introduction en Bourse et de lancer un programme de rachat d'actions pouvant aller jusqu'à cinq milliards de dollars. Le géant suisse poursuit sa stratégie de recentrage sur les médicaments sur ordonnance, notamment ceux contre le cancer et les maladies rares, dont les perspectives sont les plus prometteuses. Jefferies a confirmé sa recommandation d'Achat dans le sillage de ces annonces.

Au sein d’un marché parisien qui se reprend à espérer, Assystem a fait grise mine. Plus forte baisse du marché SRD, l’action de la société d'ingénierie recule de 7,63% à 27,25 euros, conséquence de son avertissement sur ses résultats. Elle vise désormais une stabilité de son résultat opérationnel d'activité alors qu’elle anticipait jusqu’à présent une croissance d'au moins 10%. Assystem a mis en cause des coûts plus importants que prévu liés à l'évolution du périmètre du groupe.

AccorHotels (+0,41% à 42,20 euros) et sbe Entertainment Group ont signé une lettre d'intention et engagé des négociations exclusives portant sur l'acquisition par AccorHotels d'une participation de 50% dans sbe. Le groupe français déboursera 125 millions de dollars pour racheter les actions sbe détenues notamment par Cain International ; le solde de 50% restera détenu par Sam Nazarian, fondateur et Directeur général de sbe. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Sur un an, les prix à la consommation accéléreraient à peine en juin 2018, à +2,1% après +2% en mai, selon l'estimation provisoire réalisée en fin de mois par l'Insee. L'indice des prix IPCH, qui permet la comparaison avec les autres pays européens, a progressé de 2,4% en mai en rythme annuel, en ligne avec les attentes. Son rythme annuel était de 2,3% en mai.

En mai 2018, en France, les dépenses de consommation des ménages en biens ont rebondi, sans toutefois effacer la baisse du mois précédent : +0,9 % en volume, après −1,8 % en avril, a annoncé l'Insee. Le consensus Reuters s'élevait à +0,8%.

Sur l'ensemble des marchés (intérieur et extérieurs) français, les prix de production des produits industriels ont rebondi en mai 2018 :+0,6 % après –0,6 % en avril, a annoncé l'Insee. Sur un an, ils ont accéléré : +2,5 % après +1,4 % en avril.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 2% en juin 2018, contre 1,9% en mai, selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Il est conforme aux attentes.

En Allemagne, les ventes au détail ont chuté de 2,1% en mai sur un mois, selon Destatis. Le consensus Reuters les attendait en baisse de 0,5%. En rythme annuel, elles ont baissé de 1,6%. Le consensus était à +1,8%.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 98,2 pour juin dans sa version définitive. La première estimation le donnait à 99,3 et le consensus Reuters était de 99,2.

Aux Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat (PMI) de la région de Chicago est ressorti à 64,1 en juin. Il était de 62,7 en mai et le consensus Reuters l'annonçait à 60.

Aux Etats-Unis, les dépenses des ménages ont augmenté de 0,2% en mai. Le consensus Reuters était de +0,4% après +0,5% (révisé de 0,6%) en avril. Les revenus des ménages ont progressé de 0,4% en mai. Le consensus Reuters était de +0,4% également après +0,2% (révisé de +0,3%) en juin.

A 17h30, l'euro 1,167 dollar, en hausse de 0,90%.