Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 perd 1%, l’étau se resserre autour de Donald Trump

AOF - 01 décembre 2017


(AOF) - Les marchés européens ont fini en baisse, la chaîne de télévision américaine ABC News affirmant que l’ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, Michael Flynn était prêt à témoigner contre le président américain. Ce dernier lui aurait donné des instructions d’entrer en contact avec les Russes. Ces affirmations de la chaîne de télévision américaine ont rapidement relégué au second plan toutes les autres actualités du jour. Le CAC 40 a fini en repli de 1,04% à 5 316,89 points, et cédé 1,36% cette semaine. L’EuroStoxx 50 a pour sa part perdu 1,19% à 3 527,55 points.

Royal Bank of Scotland (-2,35% à 270,10 pence) a fini en recul comme la quasi-totalité des autres membres de l’indice FTSE 100. La banque britannique, dont l’Etat détient encore 71% du capital, a annoncé qu’elle allait fermer 259 agences, 62 de la marque Royal Bank of Scotland et 197 NatWest, ce qui devrait se traduire par la suppression de 680 postes. Royal Bank of Scotland a justifié cette décision par la montée en puissance des services bancaires sur Internet et sur mobile au cours des dernières années.

Fnac-Darty (+1,09% à 89,37 euros) et Carrefour (+0,34% à 17,715 euros) ont signé deux des rares hausses du marché parisien, soutenus par le regain de spéculation autour d'un rapprochement. BFM Business a ainsi fait état de discussions entre les deux groupes portant sur une mutualisation de leurs achats : s'il y avait accord, il porterait sur l'ensemble des produits électroniques et électroménagers soit de 3 à 4 milliards chez Carrefour et de 6 à 7 milliards d'euros pour Fnac-Darty.

Groupe LDLC a chuté de 7,13% à 19,27 euros, renouant avec son plus bas niveau de l'année, après avoir fait état d'une baisse plus forte que prévu de ses résultats au premier semestre 2017/2018. Sur la période allant d'avril à septembre, le distributeur de matériel électronique a presque divisé par deux son bénéfice net, à 2,5 millions d'euros contre 4,6 millions un an plus tôt. Son Ebitda a reculé de son côté de 34,6% pour atteindre 6,6 millions d'euros, soit une marge de 3,7% du chiffre d'affaires (-0,8 point). Ce dernier a atteint 215 millions d'euros, en repli de 2,7%.

Les chiffres macroéconomiques du jour


L’accélération de la croissance dans le secteur manufacturier français en novembre a été un peu plus forte qu’annoncé initialement, a indiqué IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur a atteint 57,7 le mois dernier, contre 56,1 en octobre et une première estimation de 57,5. Il est au plus haut depuis 7 ans. Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que l’estimation soit confirmée.

L’accélération de la croissance dans le secteur manufacturier dans la zone euro en novembre a été un peu plus forte qu’annoncé initialement, a indiqué IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur a atteint 60,1 le mois dernier, contre 58,5 en octobre et une première estimation de 60. Depuis la création de cette enquête, il a atteint seulement une fois, en avril 2000, un niveau plus élevé. Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que l’estimation soit confirmée.

La croissance dans le secteur manufacturier allemand en novembre est conforme à celle annoncée initialement, a indiqué IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur a atteint 62,5 le mois dernier, contre 60,6 en octobre et une première estimation de 62,5. Depuis la création de cette enquête en avril 1996, il a atteint seulement une fois, en février 2011, un niveau plus élevé (62,7). Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que l’estimation soit confirmée.

Aux États-Unis, les dépenses de construction ont progressé de 1,4% en octobre après 0,3% en septembre. Les économistes tablaient sur une croissance de 0,5%.

Aux États-Unis, l'indice ISM manufacturier est ressorti à 58,2 en novembre après 58,7 en octobre. Les économistes tablaient sur 58,4.

Aux Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier a été revu à la hausse au mois de novembre. L'indice publié par IHS-Markit est ressorti à 53,9 contre 53,8 en première lecture. Il était de 54,6 en octobre.

A 17h40, l'euro cote 1,1919 dollar, en hausse de 0,26%.