Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 plie avec l'automobile et malgré le luxe

AOF - 25 octobre 2017


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère baisse, sous le coup de prises de bénéfices. Cette baisse est intervenue en dépit de données économiques favorables, dont l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne. Mais la séance a surtout été animée par les nombreux résultats d’entreprises. Le secteur automobile a souffert des ventes décevantes de Valeo et Peugeot. En revanche, le secteur du luxe a été soutenu par les très bonnes performances trimestrielles de Kering. L’indice CAC 40 a clôturé en recul de 0,37% à 5 374,89 points tandis que l’EuroStoxx50 a cédé 0,53% à 3 591,46 points.

Heineken a cédé 3,87% à 81,68 euros, malgré la performance jugée solide par le groupe au troisième trimestre. Le deuxième brasseur mondial a vendu 60 millions d'hectolitres, un chiffre en hausse de 2,5% en organique. Les ventes en Afrique, au Proche-Orient et en Europe de l'Est ont grimpé de 8,8% à 10,2 millions d'hectolitres grâce à l'Afrique du Sud, de l'Ethiopie et de la Russie. Les ventes aux Amériques ont progressé de 2,9% à 20 millions tandis que celles en Asie Pacifique ont bondi de 12,2% à 6,8 millions. Seul bémol, les ventes en Europe ont reculé de 2,8% à 23 millions.

Le PSG a Neymar, Kering a Alessandro Michele. Grâce au foudroyant succès de ses collections, le créateur italien a replacé Gucci au cœur de la planète mode en deux ans. Après avoir bondi de 43,4% au premier semestre, les ventes du vaisseau amiral de Kering ont bondi de 49,4% à 1,5538 milliard au troisième trimestre. Une impressionnante progression qui permet au numéro deux mondial du luxe d'afficher un chiffre d'affaires de 3,925 milliards, en hausse de 28,4%. Le marché tablait sur 3,7 milliards, en croissance organique de 20%. En tête du CAC 40, Kering a flambé de 8,79% à 394,70 euros.

Showroomprivé a poursuivi dans la douleur l'ajustement de ses prévisions : le titre est en déroute à la Bourse de Paris, perdant 36,78% à 11 euros, après avoir abaissé pour la deuxième fois de suite son objectif de rentabilité. Le site de destockage d'articles de mode table désormais sur une marge d'Ebitda d'environ 4% alors qu'il visait encore 5,5% à 6% fin juillet lors de la publication de ses résultats semestriels. Au total, la cible de rentabilité de Showroomprivé a été abaissée de 2 points depuis la première publication de l'exercice.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L’indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 116,7 en octobre, à comparer avec un consensus Reuters de 115,2. Il s’élevait à 113,2 en septembre.

Aux Etats-Unis, 667 000 logements neufs ont été vendus en septembre après 561 000 en août. Le consensus Briefing était de 555 000.

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont augmenté de 2,2% en septembre. Elles avaient progressé de 2% en août (révisé de +1,7%) et les économistes les attendaient en croissance de 1% selon Reuters.

A 17h30, l'euro gagne 0,35% à 1,1807 dollar.