Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 signe sa troisième séance de hausse

AOF - 24 octobre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens ont signé leur troisième séance consécutive de hausse, soutenus par des indicateurs économiques globalement encourageants. Les investisseurs ont surtout bien réagi aux résultats ou chiffre d’affaires trimestriels d’entreprises européennes aux activités aussi variées que l’opticien Essilor, le fabricant autrichien de semi-conducteurs AMS ou le spécialiste italien du parapétrolier Saipem. La bonne orientation de Wall Street a également participé à la hausse des indices. Le CAC 40 a gagné 0,15% à 5 394,80 points. L’Euro Stoxx 50 a progressé de 0,13% à 3 613 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Novartis a reculé de 3,11% à 82,50 francs suisses malgré des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et la confirmation des objectifs annuels. Les investisseurs ont semblé déçu par la longueur du processus de séparation de la filiale spécialisée dans les traitements oculaires, Alcon. Le groupe pharmaceutique suisse vise une introduction en Bourse de cette activité à partir du premier semestre 2019. Novartis doit en effet laisser le temps à Alcon de démontrer au marché sa capacité à créer de la valeur en poursuivant la croissance de ses ventes et l'amélioration de sa marge.

A Paris, Essilor (+3,96% à 105 euros) a occupé la tête du CAC 40 après avoir confirmé ses perspectives annuelles. Cette annonce rassure les investisseurs et les analystes alors que plusieurs d'entre eux ont fait part ces derniers jours de leurs doutes concernant la capacité du groupe à atteindre ses objectifs. Pour l'ensemble de son exercice 2017, Essilor table donc toujours sur une marge opérationnelle de près de 18,5% et sur une progression "en base homogène" (organique) de son chiffre d'affaires de près de 3%.

Spineway a flambé de 16,25% à 4,65 euros, après avoir atteint un plus haut depuis avril 2015. Les investisseurs saluent le bond du chiffre d'affaires à neuf mois de la medtech d'Écully grâce au bon démarrage de sa filiale aux Etats-Unis. Le fabricant d'implants et d'instruments chirurgicaux a également annoncé le retour des bénéfices au premier semestre. Le chiffre d'affaires neuf mois a atteint 7,4 millions d'euros, en hausse de 125%. Le bénéfice net semestriel, lui, est ressorti à 650 000 euros contre une perte de 940 000 euros un an plus tôt.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indice du climat des affaires est ressorti à 109 en octobre, selon l'Insee, signant sa première baisse mensuelle après huit mois consécutifs de hausse. Il était de 110 (révisé de 109) en septembre et le consensus Reuters le donnait à 110.

En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite est ressorti à 57,5 en octobre, selon IHS-Markit, contre 57,1 en septembre et un consensus Reuters de 57. Dans le détail, le PMI flash Services a atteint 57,4 après 57 en septembre et un consensus de 56,9. Le PMI flash Manufacturier est passé de 56,1 à 56,7 entre septembre et octobre pour un consensus de 56.

En zone euro, l'indice PMI manufacturier flash d'IHS-Markit d'octobre est ressorti à 58,7. Les économistes tablaient sur 57,8 après 58,1 en septembre. Celui des services s'est établi à 54,9 contre un consensus de 55,6 après 55,8 en septembre. Enfin, l'indice composite, qui regroupe manufacture et services, a atteint 55,9 contre un consensus de 56,5 après 56,7 en septembre.

En Allemagne, l'indice PMI manufacturier flash d'IHS Markit d'octobre est ressorti à 60,5. Les économistes tablaient sur 60,2 après 59,5 en septembre. Celui des services s'est établi à 55,2 contre un consensus de 55,6 après 55,6 en septembre. Enfin, l'indice composite, qui regroupe manufacture et services, a atteint 56,9 contre un consensus de 57,5 après 57,7 en septembre.

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite publié par IHS-Markit pour les Etats-Unis a atteint en octobre 55,7 contre 54,8 en septembre. Dans le détail, l'indice flash PMI Services est passé de 55,3 à 55,9 et l'indice Manufacturier a augmenté de 53,1 à 54,5, un chiffre qui n'avait plus été atteint depuis janvier 2017.

Retour en France à 18h00 avec les chiffres du chômage de septembre.

A 17h35, l'euro cote 1,1764 dollar, en hausse de 0,12%.