Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC recule, victime de prises de bénéfices et de la hausse de l'euro

AOF - 20 décembre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens ont fini en repli, victimes de prises de bénéfices et de la hausse de l'euro. La Réforme fiscale américaine se fait par ailleurs toujours attendre en raison d'un problème de procédure. Cette séance s'est aussi caractérisée par l’absence de catalyseurs, aussi bien sur le plan macroéconomique que des sociétés. A Paris, les investisseurs ont finalement réagi positivement à l'entrée d'Iliad au capital de l'opérateur télécoms irlandais. Le CAC 40 a clôturé sur un recul de 0,56% à 5 352,77 points tandis que l’EurotStoxx50 a cédé 0,88% à 3 550,83 points.

Innogy a perdu 1,23 à 32,23 euros à Francfort, emportant sa maison-mère RWE (-0,97% à 16,93 euros) dans son sillage. Les investisseurs accueillent favorablement la démission du président du directoire du groupe de services aux collectivités Peter Terium. Il sera remplacé temporairement par Uwe Tigges, directeur des ressources humaines du groupe, en attendent que le conseil de surveillance lui choisisse un successeur. Mercredi dernier, le titre Innogy avait chuté de 13,2%, pénalisé par un avertissement sur des résultats. RWE avait cédé 13%.

A Paris, Iliad a finalement convaincu les investisseurs du bien-fondé de l'opération de croissance externe annoncée ce matin en Irlande. En baisse de 2% en début de séance, le titre de l'opérateur télécoms a réduit ses pertes pour gagner 0,20% à 199,95 euros. Les dirigeants d'Iliad ont assuré que l'entrée à hauteur de 31,6% au capital de l'opérateur irlandais Eir ne les distrairont pas de leurs priorités du moment, à savoir leur développement en France et le lancement de Free en Italie.

Lacroix (-3,53% à 26,25 euros) a enchainé sa troisième séance de suite dans le rouge, entre prises de bénéfices et perspectives d'une moindre amélioration de sa rentabilité l'année prochaine. Vendredi, le titre a clôturé à 27,75 euros, son plus haut niveau depuis près de 10 ans. Au début de cette semaine, les investisseurs ont donc choisi de prendre leurs profits sur une valeur qui gagne plus de 35% depuis le début de l'année. Puis, hier soir, Lacroix a prévenu que son exercice 2017/2018, clos fin septembre, serait marqué par un renforcement de ses investissements dans le cadre de son plan 2020.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, les prix à la production ont progressé de 2,5% en novembre sur un an, contre +2,7% en octobre et un consensus Reuters de 2,6%. En rythme mensuel, la hausse a été de 0,1% après 0,3% en octobre et un consensus de 0,2%.

Aux Etats-Unis, 5,81 millions de logements ont été revendus en novembre après 5,50 millions (révisé de 5,48 millions) en octobre. Le consensus Reuters était de 5,52 millions.

A 17h30, l'euro cote 1,1878 dollar, en très légère hausse de 0,19%.