Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le rebond manque de conviction avant une fin de semaine chargée

AOF - 07 décembre 2017


(AOF) - Les marchés européens ont dû s’employer pour rebondir après deux séances consécutives de repli et leurs efforts n'ont été couronnés que d'un modeste succès. Outre des rachats à bon compte, la tendance a été soutenue par le rebond des cours du pétrole (près de 1% de mieux pour le Brent) et la baisse de l'euro : à l'issue de quatre séances de repli, l'euro est sous 1,18 dollar. L'attentisme est toutefois resté de mise alors que la fin de semaine s'annonce chargée sur le plan macro aux Etats-Unis. Le CAC 40 a gagné péniblement 0,18% à 5 383,86 pts et l'EuroStoxx s'est adjugé 0,35% à 3 573,86 pts.

William Hill a grimpé de 7,82% à 314,2 pence après avoir annoncé qu'il avait accepté de soutenir le projet d'acquisition de du bookmaker canadien NYX par Scientific Games, un autre courtier de jeux de hasard, mettant ainsi fin au litige en cours avec les autorités américaines et britanniques.

Orange (+2,32% à 14,57 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 après avoir dévoilé sa feuille de route pour les trois ans qui le séparent de la fin de son plan Essentiels2020. La stratégie détaillée par l'opérateur historique fait la part belle aux investissements, sans pour autant mettre en péril sa rentabilité et tout en améliorant sa génération de cash-flow. S'il doit y avoir un parent pauvre, il pourrait s'agir du dividende promis aux actionnaires : Orange a indiqué qu'il serait d'au moins 65 cents sur la période 2017-2020, sans s'engager sur une quelconque hausse.

Dassault Aviation a gagné 1,72% à 1 345,4 euros après avoir annoncé la levée de l'option de 12 Rafale par le Qatar. Cette annonce faite dans le cadre de la visite du président français Emmanuel Macron, dans l'Etat du Golfe. Cette nouvelle commande intervient dans la foulée du contrat signé le 4 mai 2015 entre l'État du Qatar et Dassault Aviation pour l'acquisition de 24 Rafale, et portera à 36 le nombre de Rafale opérés par l'armée de l'air qatarienne.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, le déficit commercial a atteint 5 milliards d'euros en octobre, ont annoncé les Douanes. Il était de 4,6 milliards en septembre. Les importations ont progressé de 1,1%, à 45,4 milliards d'euros, alors que les exportations ont augmenté de 0,4% à 40,4 milliards.

Eurostat, l'office de statistiques de l'Union européenne, a confirmé que la croissance du troisième trimestre a atteint 0,6% en zone euro et dans l'Union. Sur un an, elle s'est élevée à 2,6% dans les deux zones alors qu'elle avait été annoncée en première estimation à 2,5%.

En Allemagne, la production industrielle a baissé de 1,4% en octobre sur un mois après avoir reculé de 0,9% (révisé de -1,6%) en septembre. Le consensus Reuters tablait sur un rebond de 1%.

236 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées au cours de la semaine du 1 décembre, à comparer avec le consensus Reuters de 240 000 et 238 000 la semaine précédente.

A la clôture, l'euro cote 1,1799 dollar, en repli de 0,01%.