Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le rebond se fait toujours attendre...

AOF - 14 novembre 2017


(AOF) - Les marchés européens ne sont pas parvenus à rebondir aujourd’hui, alourdis par l’appréciation de l’euro et la baisse des cours du pétrole. Le premier, en hausse de 0,91% à 1,1771 dollar, a été soutenu par les statistiques plutôt encourageantes publiées ce matin en zone euro, entre l'accélération de la croissance et l'amélioration du sentiment des investisseurs allemands. Le second (-2,7% pour le Brent) a été pénalisé par le ton prudent de l'AIE concernant les perspectives du marché mondial. Le CAC 40 a cédé 0,49% à 5 315,58 points et l’EuroStoxx 50 a reculé de 0,51% à 3 556,38 points.

Vodafone (+5,53% à 227,95 pence) a signé une des plus fortes hausses du FTSE 100 britannique et retrouve son plus haut niveau depuis trois mois, après avoir révisé à la hausse ses perspectives annuelles. Sur son exercice 2018, qui sera clos en mars, l'opérateur télécoms britannique vise désormais une croissance organique de son Ebitda ajusté d'environ 10% et une génération de cash flow de plus de 5 milliards d'euros. Sa précédente guidance comprenait une croissance organique de 4 à 8% et une génération de cash flow d'environ 5 milliards.

A Paris, Alstom a bondi de 3,36% à 34,64 euros pour signer l'une des plus fortes hausses du SBF120. Les investisseurs saluent la hausse de la marge opérationnelle semestrielle, qui s’établit à 6,2% contre 5,6% il y a un an, grâce à une bonne exécution des contrats en cours et l'amélioration du mix de son portefeuille. Le résultat opérationnel du groupe en passe de rapprocher de Siemens ,affiche donc hausse de 16% à 231 millions d'euros alors que le consensus attendait un bénéfice opérationnel de 224,9 millions d'euros.

Trigano a perdu 3,01% à 129 euros, victime de prises de bénéfices - le titre avait atteint un plus haut historique mercredi dernier à 144,30 euros - après de bons résultats annuels. Le fabricant de camping-cars a publié un résultat net annuel 2016/2017 clos fin septembre de 126,9 millions d'euros, en progression de 41,6%. Une performance bien supérieure aux attentes d'Oddo BHF qui tablait sur 113 millions d'euros. Cet écart s'explique en partie par la réévaluation par le groupe d'Auto-Sleepers, un concurrent britannique acquis début 2017.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, l'indice de la confiance des investisseurs publié par le ZEW a atteint 18,7 points en novembre. Le consensus Reuters le donnait à 20 après 17,6 en octobre.

En zone euro, la croissance a atteint 0,6% au troisième trimestre par rapport aux trois mois précédents, selon une estimation provisoire d'Eurostat. En rythme annuel, elle est ressortie à 2,5%. Au deuxième trimestre, elle avait atteint 0,7% et 2,3%. Le consensus Reuters était de +0,6% et +2,5%.

En Allemagne, la croissance a atteint 0,8% au troisième trimestre par rapport aux trois mois précédents, selon une première estimation de Destatis. Sur un an, elle s'élève à 2,3%. Le consensus Reuters était de +0,6% et +2,3%.

En Allemagne, en octobre, l'inflation IPCH annuelle est ressortie à 1,5%, a indiqué Destatis, confirmant son estimation flash, après 1,8% sur les deux mois précédents. Sur un mois, les prix ont baissé de 0,1%. En données non harmonisées, l'inflation annuelle allemande est ressortie à 1,6% en octobre après 1,8% en septembre et en août.

Aux Etats-Unis, les prix à la production ont progressé de 0,4% en octobre, dépassant le consensus Reuters s'élevant à +0,1%. Ils avaient déjà augmenté de 0,4% en septembre. Hors les éléments volatils que sont l'énergie et l'alimentation, les prix à la production sont aussi en hausse de 0,4%.

A la clôture, l'euro gagne 0,91% à 1,1771 dollar.