Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - L'économie fait progresser les marchés

AOF - 31 octobre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens ont terminé en hausse après les bons chiffres économiques du jour. En zone euro, le taux de chômage au mois de septembre est ressorti inférieur aux attentes. Toujours en zone euro, le PIB du troisième trimestre a, lui, dépassé les anticipations. Du coté des valeurs, Airbus s'est distingué favorablement après avoir confirmé ses objectifs annuels. BNP Paribas a été sanctionné à cause de ses activités de banque de financement et d'investissement. Le CAC 40 a gagné 0,18% à 5 503,29 points, l'Eurostoxx 50 a terminé en hausse de 0,40% à 3 676,93 points.

 

En Europe, les dernières nappes qui voilaient l'avenir de BP depuis la marée noire dans le golfe du Mexique en 2010 sont en train de se dissiper. La compagnie pétrolière britannique a dévoilé ce matin des résultats du troisième trimestre en forte hausse, soutenus par le rebond des cours du brut et la hausse de sa production. Preuve de sa confiance, la major a décidé de relancer son programme de rachats d'actions pour compenser l'impact dilutif du paiement du dividende en actions. A Londres, ces nouvelles son appréciées : le titre a bondi de 1,97% à 511,50 pence, au plus haut de puis l'été 2014.


A Paris, Airbus a signé la meilleure performance du CAC 40 avec un gain de 3,59% à 87,75 euros. Les investisseurs sont rassurés par le maintien des objectifs annuels et ce malgré les difficultés rencontrées sur les avions monocouloirs A320neo du constructeur. Ce dernier s'attend à un bénéfice par action ajusté et un bénéfice opérationnel en hausse de quelques pourcents avant prise en compte des fusions-acquisitions. Le flux de trésorerie disponible est attendu au même niveau que l'année dernière soit 1,4 milliard d'euros. Enfin, le groupe a confirmé l'objectif de livrer 700 appareils cette année.

Première banque française à présenter ses comptes du troisième trimestre, BNP Paribas (-2,67% à 67,04 euros) a affiché la plus forte baisse de l'indice CAC 40 en raison de la performance décevante de ses activités de marché. Sur cette période, elle a cependant enregistré un résultat net part du groupe en progression de 8,3% à 2,043 milliards d'euros. S'il est supérieur au consensus Reuters de 1,91 milliard d'euros, il a été soutenu par une plus-value de cession de 326 millions d'euros réalisée dans le cadre de l'introduction en bourse de l'assureur indien SBI Life.

Les chiffres macroéconomiques du jour


Le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,6% au troisième trimestre dans la zone euro par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation rapide publiée par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Au cours du deuxième trimestre 2017, le PIB avait crû de 0,6%. La croissance est en ligne avec les attentes.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 1,4% en octobre 2017, en repli de 0,1% par rapport à septembre, selon une estimation rapide publiée par Eurostat. Les économistes tablaient sur une hausse des prix de 1,5%. L'inflation "coeur" annuelle, qui ne prend pas en compte les éléments volatils, s'est établi à 0,9% en octobre après 1,1% en septembre et 1,1% attendu par les économistes.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur du Conference Board est ressorti en octobre à 125,9, son niveau le plus élevé depuis décembre 2000, contre 120,6 en septembre (chiffre révisé de 119,8). Les économistes tablaient sur 121 en octobre.

L'indice S&P Case-Shiller, qui mesure les prix immobiliers dans les 20 plus importantes agglomérations américaines, a augmenté de 0,5% en août contre un consensus Reuters de +0,3%. Il avait augmenté de 0,4% au mois de juillet.

Vers 17h30, l'euro cote 1,1650 dollar, en hausse de 0,04%.