Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Léger repli pour le CAC 40, plusieurs banques centrales, dont la Fed, en ligne de mire

AOF - 11 décembre 2017


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère baisse, la prudence dominant en raison de plusieurs rendez-vous avec des banques centrales dans les prochains jours. Une hausse de 25 points de base de son principal taux directeur par la Fed est largement anticipée par les investisseurs. Ces derniers pourraient changer leurs anticipations de politique monétaire pour 2018 une fois connues les nouvelles estimations économiques de la Fed. Ils ne croient pas pour l'instant à trois resserrements. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,23% à 5 386,83 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,25% à 2 582,63 points.

BAE Systems a perdu 0,09 à 556,50 pence alors que la firme britannique spécialisée dans les systèmes de Défense et d'Aéronautique a signé un contrat de 5 milliards de dollars avec l'État du Qatar portant sur la construction de 24 avions de combat Eurofighter Typhoon. Il s'agit d'un contrat conséquent puisqu'en 2016, BAE Systems avait réalisé un chiffre d'affaires de 20,6 milliards de dollars.

A Paris, TF1 a gagné 0,50% à 13,065 euros après avoir fait état des négociations exclusives qu'il mène avec Axel Springer pour acquérir sa participation de 78,43% au capital d'Aufeminin.com. Cette hausse très modeste s'explique sans doute par le fait que TF1 n'a pas donné beaucoup d'informations sur ces échanges et indique que, "en fonction de leur issue, la poursuite des discussions donnera lieu le cas échéant à une communication détaillée en temps utile".

Eurazeo (+1,22% à 76,31 euros) affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF 120, bénéficiant des annonces de sa journée investisseurs de vendredi. Celle-ci était centrée sur l'accélération de sa stratégie de transformation, avec un accent particulier mis sur l'internationalisation et le développement de la gestion pour compte de tiers en complément de ses fonds propres. Cette activité pourrait représenter à moyen-terme 2 à 3 milliards d'euros d'actifs gérés contre 1,1 milliard d'euros actuellement.


Les chiffres macroéconomiques du jour


La Banque de France table sur une croissance de 0,5% du PIB français au quatrième trimestre, selon une deuxième estimation qu'elle vient de publier. Cette dernière est conforme à la précédente prévision.

Vers 17h40, l'euro cote 1,1801 dollar, en hausse de 0,23%.


 


Aux États-Unis, le bureau de statistiques Census a revu à la baisse les stocks de grossistes pour le mois d'octobre. Ils ont baissé de 0,5% contre -0,4% en première lecture et -0,3% attendu par les économistes.
Aux Etats-Unis, l'indice de la confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 96,8 en décembre. Le consensus le donnait à 99,2 après 98,5 en novembre.
Les Etats-Unis ont créé 228 000 postes en novembre, un chiffre supérieur au consensus Reuters s’élevant à 200 000. Les chiffres d’octobre et de septembre ont été révisés de respectivement +261 000 à +244 000 et de +18 000 à + 38 000. Le taux de chômage est lui resté inchangé à 4,1%, en ligne avec les attentes.