Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés attendent Thanksgiving

AOF - 22 novembre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens ont creusé leurs pertes en fin de séance dans le sillage de Wall Street. En Europe comme aux Etats-Unis, les investisseurs ont limité leurs prises de risques alors que les marchés financiers américains resteront fermés jeudi et ne rouvriront que pour une demi-séance vendredi en raison de Thanksgiving. Dans l'après-midi, la publication de statistiques en demi-teinte outre-Atlantique n'a pas permis de sortir les opérateurs de leur torpeur. Le CAC 40 a cédé 0,25% à 5 352,76 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a abandonné 0,47% à 3 562,53 points.

 

 

A Londres, Thomas Cook a chuté de 8,4% à 111,50 pence après des résultats annuels décevants. Les investisseurs ont surtout sanctionné la baisse de la marge brute au Royaume-Uni liée à l'intensification de la concurrence sur les voyages en Espagne. La marge brute au Royaume-Uni a ainsi diminué de 0,7%, contribuant largement à la baisse de la marge brute globale qui s'est établie à 22,1% contre 23,4% l'année dernière.

AB Science est resté stable. Le groupe a annoncé la publication de résultats précliniques avec le masitinib mettant en évidence une propriété de cette molécule phare de la biotech dans la lutte contre la résistance à certains types de traitements en cancérologie, dont la gemcitabine. "Les résultats mentionnés dans cet article apportent une justification supplémentaire pour le développement du masitinib en association avec des médicaments anticancéreux analogues aux nucléosides tels que la gemcitabine", a déclaré le professeur Olivier Hermine, président du comité scientifique d'AB Science.

Dix jours après sa spectaculaire chute de plus de 10% en Bourse provoquée par la révision à la baisse de ses objectifs 2018, EDF ne cède pas le devant de la scène. En hausse de 2,09% à 10,265 euros, l'électricien public a affiché l'une des plus fortes progressions du SBF 120, soutenu par la promesse de lendemains meilleurs. Selon une vaste étude consacrée par Moody's au secteur français de l'énergie, EDF pourrait tirer son épingle du jeu dans les années à venir : le groupe, grâce à sa filiale EDF Energies Nouvelles, devrait en effet bénéficier du développement attendu des énergies renouvelables.

 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, l'indice définitif de la confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 98,5 en novembre. Le consensus le donnait à 98 après qu'il ait atteint 100,7 en octobre.

239 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière après 252 000 (révisé de 249 000) la semaine précédente et un consensus Reuters de 240 000.

Les commandes de biens durables, considérées comme un indicateur avancé de l'investissement des entreprises, ont baissé de 1,2% en octobre. Elles avaient augmenté de 2,2% le mois précédent et le consensus Reuters les voyaient en hausse de 0,3%. Hors secteur du transport, les commandes de biens durables ont progressé de 0,4% en octobre après +1,7% en septembre et +0;5% de consensus.

A 17h45, l'euro gagne 0,47% à 1,1791 dollar.