Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés européens clôturent dans le vert

AOF - 24 août 2018


(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en légère progression ce vendredi, après avoir joué-quelque peu-à se faire peur durant le discours du président de la Fed. Ainsi, l’indice CAC 40 a progressé de 0,24% à 5 432,50 points et l’Eurostoxx 50 de 0,26% à 3 428,28 points. Jerome Powell a eu l’occasion de s’affirmer face aux récentes critiques de Donald Trump. La Fed poursuivra sa politique de remontée des taux directeurs de manière graduelle. Par ailleurs, aucun progrès notable n’est à signaler concernant les tensions sino-américaines. Dans ce contexte, les statistiques du jour n’ont guère pesé.

La rumeur d'un rapprochement entre Société Générale (+0,39% à 36,08 euros) et Unicredit (+0,73% à 13,20 euros) a fait sa réapparition en Bourse aujourd'hui. Selon le quotidien transalpin MF cité par Reuters, la banque italienne travaillerait avec des consultants, dont Daniel Bouton de Rothschild, afin de la conseiller sur une possible fusion avec la Banque de la Défense.Interrogés par l'Agence Option Finance, Unicredit s'est contentée d'indiquer qu'elle ne " commentait pas les rumeurs et spéculations ".

Spie (+3,30% à 16,58 euros) est bien orienté à la Bourse de Paris, après avoir reçu une nouvelle marque de confiance de son premier actionnaire. Ainsi, la Caisse de dépôt et placement du Québec, un investisseur institutionnel de long terme, a réinvesti 100 millions d’euros dans le spécialiste des services multitechniques, allant de la conception à la maintenance des installations électriques, mécaniques et climatiques.

Le projet de rapprochement d'Intrasense (stable à 0,40 euro) et DMS Group (+1,20% à 1,26 euro), annoncé par les communiqués publiés le 15 mai et le 18 juillet 2018, reste en cours de finalisation afin de consolider le traité d'apport et les éléments associés. " La période estivale ainsi que la complexité technique de l'opération à mener expliquent que la signature du traité d'apport n'ait pu intervenir dans le délai prévu initialement. Les parties prenantes restent néanmoins confiantes quant à une proche finalisation ", explique le communiqué.
 
Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, la croissance a été confirmée à 0,5% au deuxième trimestre, accélérant légèrement par rapport au premier trimestre (0,4%), selon Destatis. Elle est conforme au consensus Reuters. En données non ajustées des effets calendaires, la croissance annuelle a atteint 2,3% après 1,4% au premier trimestre. Le consensus était à +2,3%.

En France, le nombre total de créations d'entreprises diminue de nouveau en juillet (-3,3%), en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables, a annoncé l’Insee. Elles avaient déjà reculé de 1,1% en juin. Cette évolution se retrouve à la fois pour les créations d'entreprises classiques (−3,9 % en juillet après −1,7 % en juin) et pour les immatriculations de micro-entrepreneurs (−2,5 % en juillet après −0,3 % en juin).

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont reculé de 1,7% en juillet aux Etats-Unis alors qu'elles étaient attendues en repli de 0,5%, selon le consensus Reuters. Elles avaient augmenté de 0,7% en juin. Hors le secteur volatil des transports, elles ont augmenté de 0,2%.


Vers 17h45, l'euro avance de 0,65% à 1,1620 dollar.