Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés européens manquent de jus pour finir la semaine

AOF - 15 décembre 2017


(AOF) - Les marchés européens ont manqué de catalyseurs aujourd'hui pour rebondir malgré la bonne orientation de Wall Street. La torpeur dans laquelle les déclarations de la BCE, plutôt plus accommodantes qu'attendu, ont plongé les investisseurs a perduré. Tout se passe comme si cette séquence chargée du côté des banques centrales marquait d'une certaine façon la fin de l'année, ouvrant la voie à des prises de bénéfices. Le CAC 40 a ainsi enchainé sa troisième séance consécutive de baisse, perdant 0,15% à 5 349,3 pts (-0,92% sur la semaine), tandis que l'EuroStoxx a gagné 0,18% (-0,80%) à 3 562,6 pts.

Qu'il doit tarder au management d'H&M (-13,13% à 174 couronnes suédoises) de tourner définitivement la page de ce terrible exercice 2016/2017, clos fin novembre, qui a vu le cours de l'action dévisser de plus de 20% ! Le groupe publiera le 31 janvier 2018 ses résultats annuels mais d'ores et déjà la présentation s'annonce houleuse tant la fin d'exercice a été compliquée. Au quatrième trimestre, H&M a enregistré une baisse de ses ventes en devises locales de 2% alors que les analystes les voyaient progresser de 4% en moyenne.

Jan Jenish, le PDG de LafargeHolcim en poste depuis le mois d'octobre, a décidément l'oreille des investisseurs. Le titre du cimentier franco-suisse a gagné en effet 2,92% à 46,455 euros après que le groupe a annoncé l'arrivée plus tôt que prévu de sa nouvelle directrice financière et un remaniement de son Comité exécutif, qui passera de 10 à 9 membres au 1er janvier. Les investisseurs jugent donc cette première mesure encourageante en ce sens qu'elle matérialise une priorité affichée du nouveau management et de plusieurs analystes : la simplification de l'organisation du groupe.

Gaztransport et Technigaz (GTT) continue de filer toutes voiles dehors. En hausse de 3,71% à 49,995 euros, GTT a signé la plus forte progression du SBF 120, soutenu par un nouveau contrat de services avec Chevron. Le titre du spécialiste des systèmes de transport de gaz a atteint en début de séance un record de 49,285 euros. Depuis un mois, l'action GTT affiche un gain de près de 13%.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'excédent commercial de la zone euro a atteint en octobre 18,9 milliards d'euros contre 19,2 milliards en octobre 2016. Les exportations de biens de la zone euro vers le reste du monde se sont établies à 187,9 milliards d’euros, en hausse de 8,8% par rapport à octobre 2016 (172,6 milliards). Les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 168,9 milliards d’euros, en hausse de 10,1% par rapport à octobre 2016 (153,4 milliards).

Aux Etats-Unis, la production industrielle a augmenté de 0,2% en novembre après une progression de 1,2% (révisé de +0,9%) en octobre. Le consensus Reuters était de +0,3%. Le taux d’utilisation des capacités de production a atteint 77,1% en novembre, contre 77% en octobre et un consensus de 77,2%.

Le secteur manufacturier a enregistré un ralentissement plus important que prévu dans la région de New-York en décembre. L’indice Empire State qui mesure son activité est tombé à 18 contre 19,4 en novembre et un consensus Reuters s’élevant à 18,6.

A la clôture, l'euro est stable à 1,1769 dollar.