Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Les marchés européens rebondissent à l'exception de la France

AOF - 30 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens ont clôturé globalement dans le vert, dans un contexte marqué par une relative accalmie sur le dossier italien. Cela s’est notamment vu dans le rendement de la dette italienne qui est revenu aux alentours des 3,01%, après son pic de la veille à près de 3,39%.

Les investisseurs sont revenus prudemment sur les places financières, alors qu’un grand nombre de statistiques macroéconomiques, globalement mitigées, était dévoilé. Au son de la cloche, le CAC 40 a reculé de 0,20% à 5 427,35 points, tandis que le Dax a progressé de 0,62% et le Footsie 100 s’est adjugé 0,48%.

 

The Royal Bank of Scotland Group (-1,50% à 275,80 pence) a souffert aujourd'hui sur la place de Londres. La banque britannique est pénalisée par l'annonce de la démission de son directeur financier, Ewen Stevenson, qui souhaite poursuivre sa carrière autre part. La recherche de son successeur débute aujourd'hui. En attendant que celui-ci soit désigné, Ewen Stevenson restera à son poste pour assurer le transfert sans heurts de ses responsabilités. " Il a été un directeur financier fantastique ", a commenté le Directeur général, Ross McEwan.

Vivendi a perdu 3,64% à 21,43 euros, pénalisé par la défaite de sa filiale Canal+ lors des enchères pour les droits de diffusion des matchs de la Ligue 1 de football en France. Sur les sept lots de rencontres mis en jeu pour la période 2020-2024, aucun n'a été remporté par la chaine cryptée, pourtant diffuseur historique de la Ligue 1. Son codiffuseur des dernières saisons, beIN, a lui préservé ses acquis. Cette défaite s'explique par le souhait de Canal+ de ne pas se lancer dans une surenchère trop importante à l'heure où le redressement du groupe commence à se voir dans les comptes.

Wavestone (+ 6,58% à 162 euros) s'est distingué au sein du SRD, porté par ses résultats annuels. Le cabinet de conseil a réalisé sur l'exercice 2017/18, clos fin mars, un résultat net part du groupe de 26,6 millions d'euros, en progression de 33%, et un résultat opérationnel courant de 50,6 millions d'euros, en progression de 31%. Oddo BHF explique la forte hausse des résultats par la forte " juniorisation " des effectifs et la très bonne absorption des coûts fixes dans le cadre du rapprochement Solucom/Kurt Salmon.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, pour le mois d'avril 2018, les dépenses de consommation des ménages français en biens sont en baisse de 1,5 % en volume, a annoncé l'Insee. Elles avaient augmenté de 0,2% en mars et le consensus Reuters s'élevait à -0,2% pour avril. La consommation d'énergie se replie nettement, tout comme les achats alimentaires. Les dépenses en habillement sont en revanche orientées à la hausse.

De plus, au premier trimestre 2018, le produit intérieur brut (PIB) en volume a ralenti à +0,2 %, après +0,7 % au quatrième trimestre, a annoncé l'Insee. La croissance a été révisée à la baisse de 0,1 point par rapport à la précédente estimation alors que les économistes s'attendaient à ce qu'elle soit confirmée.

En Allemagne,
le nombre de chômeurs en Allemagne a reculé de 11 000 personnes en données corrigées des variations saisonnières en mai, là où le consensus Reuters s'élevait à -10 000. Quant à lui, le taux de chômage a reculé à 5,2%, là où le marché attendait une stabilité à 5,3%.

De plus, les ventes au détail ont progressé de 2,3% en avril sur un mois et de 1,2% en rythme annuel. Le consensus Reuters était à +0,7% et +1,3%. Elles avaient baissé de 0,6% en mai sur un mois.

En Zone euro, le sentiment économique et le climat des affaires ont dépassé les attentes en mai en zone euro. Le premier a reculé à 112,5, contre 112,7 en avril, mais ressort au-dessus du consensus Reuters (112,1). Quant à lui, le climat des affaires progresse à 1,45 en mai (+0,06 point) contre un consensus de 1,30.

Aux Etats-Unis, 178 000 postes ont été créés dans le secteur privé en mai, révèle l'enquête mensuelle ADP. En avril, ils étaient 163 000 (révisé de 204 000). Le consensus Reuters était à 190 000.

En outre, la croissance est attendue à 2,2% au premier trimestre, selon une deuxième estimation du bureau des analyses économiques. Le consensus Reuters la donnait à 2,3%, comme en première estimation.


Enfin, le Livre beige de la Fed sera dévoilé à 20 heures.

Vers 17h30, l'euro cote 1,1634 dollar, en hausse de 0,74%.