Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - L'Italie affaiblit de nouveau le CAC 40

AOF - 29 mai 2018


(AOF) - La crise politique italienne a encore secoué les marchés financiers et en particulier le segment obligataire. Le rendement du 10 ans italien a progressé (il monte quand son prix baisse) d’un peu plus de 30 points de base à 2,98% après avoir touché un plus haut à 3,3%. Les investisseurs craignent que les nouvelles élections législatives attendues cet automne en Italie ne se transforment en un référendum sur l’euro. Le CAC 40 a reculé de 1,29% à 5 438,06 points et l’EuroStoxx50 a cédé 1,56% à 3 428,14 points. La Bourse italienne a pour sa part chuté de 2,52%.

En Europe, Dixons Carphone a décroché de 20,65% à 185,20 pence à la Bourse de Londres. Les investisseurs ont sanctionné la perspective d'une nouvelle dégradation de ses résultats sur l'exercice 2018/2019 entamé début mai. Le distributeur de matériel électronique et électrique anticipe un bénéfice imposable sous-jacent d'environ 300 millions de livres sterling sur la période, ce qui correspondrait à un repli de 21% par rapport à 2017/2018. D'abord, Dixons Carphone prévoit un impact négatif de 8 millions de livres de l'adoption de la norme comptable IFRS 15.

A Paris, Iliad (-1,04% à 147 euors ) a dévoilé l'offre qu'il a concoctée pour l'Italie. L'opérateur télécoms va proposer un forfait à 5,99 euros par mois pour 30 giga d'internet, SMS et voix illimités. "En devenant le quatrième opérateur de réseau mobile en Italie, le Groupe marque une étape importante de son développement en s'ouvrant un marché d'environ 16 milliards d'euros. Ce relais de croissance international s'inscrit dans la continuité de la stratégie du Groupe et capitalise sur l'expérience acquise suite au lancement avec succès de son activité mobile en France en 2012", se félicite Iliad dans un communiqué.

Elior (-1,81% à 14,63 euros) a rechuté, emporté par la baisse globale du marché parisien et par la confirmation que son premier semestre clos fin mars a été particulièrement difficile. Le groupe de restauration collective a dévoilé ce matin des résultats à six mois conformes aux données préliminaires publiées le 16 mai, qui avaient conduit à un abaissement des perspectives annuelles d'Elior. Au premier semestre, Elior a donc enregistré une baisse de 36,2% de son bénéfice net part du groupe, à 37 millions d'euros. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

La confiance des ménages dans la situation économique est stable en mai, a annoncé l'Insee. Elle s'établit à 100, ce qui correspond à sa moyenne de long terme. Initialement ressortie à 101, l’indicateur d’avril a été révisé à 100. Le consensus Reuters anticipait 101 pour le chiffre de mai.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur est ressorti en mai à 128, conformément aux attentes après 125,6 en avril (chiffre révisé de 128,7).

Aux Etats-Unis, l'indice S&P Case Shiller, mesurant l'évolution des prix dans les vingt principales agglomérations américaines, a progressé de 6,8% en mars. Les économistes tablaient sur une hausse de 6,5% après 6,8% en février.

A 17h40, l'euro se replie de 0,68% à 1,1544 dollar, au plus bas depuis juillet 2017.