Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - L'Italie dans le rouge

AOF - 21 mai 2018


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ouverts (la Bourse allemande est notamment fermée pour cause de lundi de Pentecôte) ont clôturé en hausse, soutenus par la baisse de l'euro. Les investisseurs privilégient le dollar depuis l'annonce de l'apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis. Ils se méfient également de l'euro en raison de l’incertitude politique en Italie. L'indice actions phare, le Mib milanais, a d'ailleurs abandonné 1,58%, emportant l'Espagne dans son sillage. Le CAC 40 a gagné 0,41% à 5 637,51 points. L'Euro Stoxx 50 a terminé proche de l'équilibre.

Ryanair a bondi de 5,2% à 16,305 euros après la la publication de résultats annuels record. Les investisseurs ne sanctionnent pas les perspectives prudentes dévoilées par la compagnie aérienne irlandaise. Cette dernière s'attend, pour la première fois depuis cinq ans, à un repli de ses bénéfices au titre de son exercice clos fin mars 2019 en raison de la hausse des coûts salariaux et de l'augmentation des cours du pétrole. Dans une conjoncture plus difficile, le directeur général Michael O'Leary a prévenu que son groupe pourrait bénéficier de la faillite de ses rivaux les plus fragiles.

A Paris, EuropaCorp a cédé plus de 15% à 2,30 euros, après avoir atteint 2,20 euros, soit son niveau le plus bas depuis début avril. Le studio de production de films est pénalisé par l'accusation de viol proférée par une actrice à l'encontre du fondateur du groupe, Luc Besson. Ce dernier "dément catégoriquement tout viol de quelque nature que ce soit", a déclaré à Reuters son avocat, Me Thierry Marembert. "Luc Besson est tombé de sa chaise quand il a entendu parler de ces accusations", a-t-il ajouté.

Après avoir cédé 2,4% vendredi, Vallourec a rebondi de 11,1% à 5,801 euros. Les investisseurs ont été rassurés après la publication d'une note d'UBS. Le courtier a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 7 euros sur le titre. Avec le reprise du cycle et les efforts de restructuration menés par le groupe, ce dernier est d'un point opérationnel comme financier le plus adapté du secteur à profiter d'un environnement pétrolier robuste, indique le broker.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aucun indicateur n'est attendu.

Vers 17h45, l'euro recule de 0,12% à 1,1759 dollar.