Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Rebond avant la Fed

AOF - 20 mars 2018


(AOF) - Incertains en matinée, les principaux marchés actions européens sont repartis de l'avant dans le sillage de la bonne orientation de Wall Street. Les investisseurs restent focalisés sur les conclusions de la réunion de politique monétaire de la Fed qui s'achève demain soir. La hausse de Wall Street semble témoigner de la confiance des investisseurs américains dans la capacité du remplaçant de Janet Yellen à piloter avec autant de justesse que cette dernière la politique monétaire américaine. Le CAC 40 a gagné 0,57% à 5 252,43 points. L'EuroStoxx 50 a grimpé, lui, de 0,55% à 3 413,45 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Ocado a perdu 0,77% à 567,80 pence à la Bourse de Londres après avoir fait état d'une hausse de "seulement" 11,7% de ses ventes au premier trimestre clos fin février. Le consensus était plus élevé, à 12%, et Bernstein ciblait même 13,1%. Reste cependant que la performance d'Ocado est en ligne avec sa propre guidance annuelle de 10 à 15% de croissance. Le site de e-commerce précise que son activité a été pénalisée par des conditions météo défavorables sur la dernière semaine du trimestre, empêchant les livraisons de s'effectuer d'une manière optimale.

Publicis peut au moins se satisfaire d'une chose : les analystes lui reconnaissent tous de l'ambition avec son plan "Sprint To The Future" 2020. Mais son corollaire est moins favorable : la crainte que le groupe n'atteigne pas ses objectifs et se voie trop beau. Les investisseurs sont visiblement passés d'un sentiment à l'autre ce matin puisque le titre Publicis a gagné plus de 2,5% en ouverture avant de se retourner à la baisse : il termine même à la dernière place du CAC 40 avec une baisse de 4,03% à 56,72 euros.

Kering (+2,66% à 24,34 euros) et LVMH (+2,26% à 251,55 euros), en revanche, a été soutenu par l'accélération des exportations de montres suisses en février. La hausse à deux chiffres en janvier, s'est confirmée avec les chiffres de février, soit une croissance de 13% à 1,7 milliard de francs suisses. Les montres en acier (+12,8% à 650 millions de francs) et en métaux précieux (+14% à 538,5 millions) se sont distinguées. Même constat suivant les gammes de prix où se distingue d'abord le segment compris entre 500 et 3 000 francs suisses par unité vendue qui approche d'une progression de 20% en valeur, observe Invest Securities. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice Zew, qui mesure le sentiment des investisseurs allemands, est ressorti à 5,1 en mars après 17,8 en février. Le consensus le donnait à 13.

En Allemagne, les prix à la production ont baissé de 0,1% en février sur un mois, a annoncé Destatis, après avoir progressé de 0,5% le mois précédent. En rythme annuel, ils ont augmenté de 1,8% après +2,1% en janvier. Le consensus Reuters était de +0,1% et +2%.

A 18h, l'Insee publiera sa note de conjoncture.

A 17h40, l'euro cote 1,2263 dollar, en repli de 0,59%.