Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Une semaine sans

AOF - 07 septembre 2018


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont clôturé dans le rouge pour la quatrième séance consécutive. Fort du soutien du secteur du luxe, le CAC 40 se distingue avec un gain de 0,16%. Pour autant, sur la semaine, le bilan est sans équivoque (-2,86%). Une tendance partagée dans le reste de l'Europe. En repli de 0,21% ce soir, l'indice Euro Stoxx 50 enregistre une baisse hebdomadaire de plus de 3%, soit son recul le plus marqué depuis près de six mois. La prudence des investisseurs est motivée depuis début septembre par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et le reste du monde.

La compagnie aérienne britannique British Airways a annoncé mener une enquête sur un vol de données en ligne, qui pourrait concerner près de 380 000 paiements par carte. La nouvelle a évidemment pénalisé le titre d’IAG, la maison mère de British Airways. Il perdu aujourd'hui 1,38% à 671,8 pence sur la place de Londres.

A Paris, Kering (+3,98% à 447,20 euros) a signé la plus forte progression du CAC 40, soutenu par Goldman Sachs. Le broker a intégré le numéro deux mondial du luxe au sein de sa Conviction Buy List.

Iliad a grimpé de 2,34% à 107,30 euros, soutenu par la spéculation concernant un retrait de la cote. Un scénario évoqué par Oddo BHF après la décision du fondateur du groupe, Xavier Niel, de transférer la quasi totalité de ses actions Iliad dans une holding qu'il contrôle : Holdco. La holding a nanti 14,8 millions d'actions sur les 30,8 millions (soit 50,2% du capital du groupe) qu'elle détient. Ce nantissement devrait permettre à Xavier Niel d'emprunter entre 1 et 3 milliards d'euros. Une somme qu'il pourrait utiliser pour conduire un LBO en vue de racheter la part des minoritaires.

Les chiffres macroéconomiques du jour


En juillet, le déficit se réduit de 2,6 milliards d’euros par rapport à juin pour s’établir à 3,5 milliards, ont annonce les Douanes.

La production industrielle a progressé de 0,7% en juillet en France, soit au même rythme qu'en juin, a annoncé l'Insee. Elle est supérieure au consensus Reuters de 0,2%. La production a aussi augmenté de nouveau dans l’industrie manufacturière (+0,5 % après +0,7 %).

La croissance du PIB de la zone euro a été confirmée à +0,4% au deuxième trimestre 2018 par rapport au premier. Sur un an en revanche, la croissance a été révisée à la baisse à +2,1% contre +2,2% en première estimation. 

Le salaire horaire en hausse de 2,9% en rythme annuel en août alors qu'il était anticipé en progression de 2,7%.

201 000 postes ont été créés aux Etats-Unis en août, soit 10 000 de plus que le consensus Reuters. Le taux de chômage est resté inchangé à 3,9% alors qu'il était anticipé à 3,8%.

Vers 17h45, l'euro cède 0,43% à 1,1574 dollar.