Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - La tech soutient Wall Street

AOF - 27 avril 2018


(AOF) - Wall Street a confirmé son rebond hier ainsi que sa résistance au renforcement des rendements obligataires. En dépit d'un taux à 10 ans qui reste à proximité immédiate des 3%, les indices actions américains ont affiché une belle hausse, alimentée par les résultats solides de nombreuses entreprises. Au premier rang des bonnes surprises du jour se situe indéniablement la tech, en difficultés ces dernières semaines, avec en chefs de file Facebook, AMD (+13,70%) ou PayPal (+2,74%). Le Dow Jones a gagné 0,99% à 24 322,34 points, le Nasdaq a bondi de 1,64% et le S&P a repris 1,04% à 2 666,94 points.

Facebook n'est pas près de perdre des amis au sein de la communauté des investisseurs. En dépit du scandale Cambridge Analytica sur d'importantes fuites de données personnelles, le numéro un mondial des réseaux sociaux a battu à plate couture le consensus au premier trimestre. L'action Facebook (+9,06% à 174,16 dollars) a ainsi été propulsée parmi les principales hausses de l'indice S&P 500 et a donné un coup de booster bienvenu aux valeurs technologiques, dans le creux de la vague depuis quelques jours. Rien ne semble arrêter la machine à générer des profits qu'est Facebook. Sur les trois premiers mois de l'année, son bénéfice net a bondi de 63% de 4,99 milliards de dollars, soit 1,69 dollar par action. Le consensus s'élevait à seulement 1,35 dollar par action.

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 209 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées sur la semaine du 21 avril. Le consensus était à 230 000, après 233 000 la semaine précédente (révisée de 232 000).

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont progressé de 2,6% en mars, après avoir augmenté de 3,5% (révisé de +3,1%) en février. Le consensus Reuters était de +1,6%.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AMD
Le fabricant de microprocesseurs AMD a dévoilé des profits plus élevés que prévu au premier trimestre. Le groupe a enregistré un bénéfice net de 121 millions de dollars, représentant 11 cents par action, à comparer avec un bénéfice net de 2 millions de dollars, soit moins d'1 cent par action, un an plus tôt à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 11 cents, là où le marché anticipait 9 cents. Le chiffre d'affaires d'AMD a augmenté de 40% à 1,65 milliard de dollars, surpassant également les anticipations de Wall Street : 1,57 milliard de dollars.

BRISTOL-MYERS SQUIBB
Bristol-Myers Squibb a réalisé au premier trimestre 2018 un bénéfice net supérieur aux attentes mais un chiffre d'affaires légèrement décevant. Le groupe pharmaceutique américain a dégagé un bénéfice net en repli de 5,1% à 1,49 milliard de dollars. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 94 cents alors que le consensus tablait sur 85 cents. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,3% à 5,19 milliards, mais Wall Street escomptait 5,25 milliards. Bristol-Myers Squibb a relevé ses estimations 2018.

CHIPOTLE MEXIGAN GRILL
Chipotle Mexican Grill a dévoilé un bénéfice net de 59,44 millions de dollars au titre de son premier trimestre 2018, en croissance de près de 29%. Son bénéfice par action ressort ainsi à 2,13 dollars. Les ventes de Chipotle, de leur côté, ont augmenté de 7,4% pour atteindre 1,1 milliard de dollars. En données comparables, elles ont progressé de 2,2%. Le consensus Zacks était de 1,54 dollar par action. Chipotle a maintenu ses perspectives annuelles d'une croissance de 0 à 5% de ses ventes en comparable.

EBAY
Le numéro un mondial des enchères en ligne eBay est attendu en repli à Wall Street en raison de perspectives décevantes. Au deuxième trimestre, le groupe vise un bénéfice par action ajusté compris entre 50 cents et 52 cents pour des revenus de 2,64 à 2,68 milliards de dollars, en croissance à change constants de 6% à 8%. Or, les analystes interrogés par Thomson Reuters ciblaient en moyenne un bénéfice par action de 52 cents et un revenu de 2,69 milliards de dollars.

FACEBOOK
Le scandale Cambridge Analytica sur d'importantes fuites de données personnelles n'a pas empêché Facebook de réaliser des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre. Le numéro un mondial des réseaux sociaux a réalisé un bénéfice net en hausse de 63% de 4,99 milliards de dollars, soit 1,69 dollar par action. Le consensus s'élevait à seulement 1,35 dollar par action.

GENERAL MOTORS
General Motors vient de publier ses résultats du premier trimestre 2018. Ainsi, le constructeur automobile américain a réalisé un bénéfice net de 1,05 milliard de dollars sur la période, soit 0,77 dollar par action. En données ajustées, le bénéfice par action est de 1,43 dollar par action. Cette performance ressort en nette baisse par rapport au premier trimestre 2017 (2,61 milliards de dollars ou 1,75 dollar par action). Toutefois, elle dépasse le consensus des analystes qui s'établissait à 1,24 dollar.

PAYPAL
Le spécialiste du paiement en ligne Paypal est attendu en hausse à la faveur d’une performance supérieure aux attentes au premier trimestre. Sur cette période, le bénéfice net a progressé de 33% à 511 millions de dollars, soit 42 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 57 cents, dépassant le consensus Thomson Reuters s’élevant à 54 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Paypal a augmenté de son côté de 24% à 3,62 milliards de dollars pour un consensus de 3,59 milliards.

PEPSICO
PepsiCo a vu son bénéfice net augmenter de 2% au premier trimestre à 1,34 milliard de dollars, ou 94 cents par action. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice par action s'élève à 96 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de PepsiCo a, lui, augmenté de 4% à 12,56 milliards de dollars. Le consensus FactSet était de 93 cents par action et 12,89 milliards de dollars de chiffre d'affaires. PepsiCo a maintenu sa prévision d'une croissance organique annuelle de ses ventes en ligne avec celle de 2017, soit 2,3%.

QUALCOMM
Le spécialiste des puces pour smartphones Qualcomm a dévoilé des résultats meilleurs que prévu, mais des objectifs décevants. Au deuxième trimestre, clos fin mars, le groupe a enregistré une chute de 52% de son bénéfice net à 363 millions de dollars, soit 24 cents par action. Retraité des éléments exceptionnels, le bénéfice par action de Qualcomm est ressorti à 80 cents, soit 10 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires a atteint 5,3 milliards de dollars, en hausse de 3%. Il est supérieur aux attentes du marché de 5,19 milliards.

TIME WARNER
Time Warner a vu son bénéfice net augmenter de 15,3% au premier trimestre, à 1,64 milliard de dollars ou 2,07 dollars par action. Hors éléments exceptionnels, le groupe de médias a dévoilé un bénéfice net de 2,28 dollars par action. Le chiffre d'affaires trimestriel de Time Warner, de son côté, a augmenté de 3% pour atteindre 7,99 milliards de dollars. Le consensus FactSet était de 1,74 dollar par action et 7,92 milliards de dollars de revenus. Dans un communiqué séparé, Time Warner a réitéré ses perspectives annuelles d'une hausse de 5 à 10% de son bénéfice opérationnel ajusté.

UPS
UPS a annoncé le lancement d'un plan de départs volontaires ouvert à certains employés du groupe de messagerie aux Etats-Unis. L'objectif est de réduire les coûts opérationnels de la société. UPS indemnisera les volontaires au départ, sans préciser pour l'heure le montant prévu ni le nombre de personnes concernées.

VISA
Le spécialiste des moyens de paiement Visa a présenté des résultats trimestriels meilleurs que prévu et relevé ses objectifs annuels. Au deuxième trimestre, clos fin mars, son bénéfice net a augmenté de 505% à 2,6 milliards de dollars, soit 1,11 dollar par action. Ce dernier a dépassé de 9 cents le consensus Thomson Reuters. Ses revenus ont progressé de 13% à 5,1 milliards de dollars alors que le marché attendait seulement 4,8 milliards.