Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Le Dow Jones préserve les 24 000 points malgré le risque politique

AOF - 04 décembre 2017


(AOF) - Wall Street a plutôt bien résisté au retour du risque politique vendredi soir, contrairement aux indices européens qui ont fortement baissé après que Michael Flynn, ancien conseiller de Trump, a accepté de plaider coupable dans l'enquête sur des soupçons de collusion entre le camp Trump et la Russie. Flynn a indiqué que le candidat républicain lui avait demandé d'entrer en contact avec la Russie, ce que la Maison-Blanche a rapidement démenti. Suite à ces annonces, les marchés ont perdu plus d'1% avant de se reprendre. Le Dow Jones a cédé 0,17% à 24 231,59 pts et le S&P500 0,20% à 2 642,22 pts.

VMWare a clôturé en hausse de 3,61% à 124,44 dollars après avoir dévoilé des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, clos début novembre. Le spécialiste de la virtualisation logicielle a vu son bénéfice net bondir de 38,9% à 443 millions de dollars, soit 1,17 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,34 dollar, soit 6 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires de VMWare a progressé de 11% à 1,98 milliard de dollars alors que Wall Street attendait 1,97 milliard de dollars.


Les chiffres économiques du jour


Aux États-Unis, les dépenses de construction ont progressé de 1,4% en octobre après 0,3% en septembre. Les économistes tablaient sur une croissance de 0,5%.

Aux États-Unis, l'indice ISM manufacturier est ressorti à 58,2 en novembre après 58,7 en octobre. Les économistes tablaient sur 58,4.

Aux Etats-Unis, l'indice des directeurs d'achat (PMI) du secteur manufacturier a été revu à la hausse au mois de novembre. L'indice publié par IHS-Markit est ressorti à 53,9 contre 53,8 en première lecture. Il était de 54,6 en octobre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

APPLE / QUALCOMM
L’affrontement entre Qualcomm et Apple via les tribunaux se poursuit, le premier ayant déposé trois nouvelles plaintes, accusant le fabricant de l’iPhone d’avoir violé 16 de ses brevets. Ces derniers ont notamment trait à la réduction de la consommation de smartphones, aux écrans tactiles multipoints, mais aussi à des innovations intégrées dans le smartphone, Palm Pre, précise le site spécialisé TechCrunch.

GENERAL MOTORS
L'autorité de contrôle de qualité chinois a annoncé le rappel de deux millions de véhicules fabriqués par deux coentreprises de General Motors en Chine.

MONSANTO
La commission des investissements étrangers des États-Unis a fait part à Bayer que le rachat de Monsanto ne posait pas de problèmes de sécurité intérieure, validant de son coté l'opération.

TESLA
L'office fédéral des affaires économiques et des contrôles à l'exportation allemand a annoncé le retrait du Model S de Tesla de la liste des véhicules pouvant recevoir une subvention. La décision est motivée par le fait qu'aucune version vendue en Allemagne ne l'est à un prix inférieur à 60 000 euros, considéré comme un plafond par l'organisme allemand.

TIFFANY
KeyBanc a relevé sa recommandation de Pondérer en ligne à Surpondérer, avec un objectif de cours de 115 dollars, sur Tiffany. Le bureau d'études souligne que le troisième trimestre est le premier depuis 2014 pendant lequel Tiffany a vu croitre l'ensemble de ses divisions. KeyBanc voit dans cette synchronisation une base solide pour 2018, surtout que Tiffany devrait bénéficier de l'accélération attendue de ses comparables l'année prochaine.

VMWARE
Le spécialiste des solutions de virtualisation VMWare a présenté des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, clos début novembre. Le groupe a vu son bénéfice net bondir de 38,9% à 443 millions de dollars, soit 1,17 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,34 dollar, soit 6 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires de VMWare a progressé de 11% à 1,98 milliard de dollars alors que Wall Street attendait 1,97 milliard de dollars.

ZUMIEZ
Zumiez a vu son bénéfice net croitre de 11,3% au troisième trimestre clos fin octobre pour atteindre 11,9 millions de dollars, soit 48 cents par action. Les ventes trimestrielles de Zumiez, de leur côté, ont augmenté de 11% à 245,8 millions de dollars, et de 7,9% en comparable. Le consensus FactSet prévoyait un bénéfice par action de 46 cents et des ventes de 241,8 millions de dollars. L'équipementier sportif a également fait état d'une croissance de 11,3% de ses ventes en novembre, premier mois du dernier trimestre de son exercice, dont +7,8% en comparable.