Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Léger rebond, General Electric décroche

AOF - 14 novembre 2017


(AOF) - Wall Street a modestement rebondi pour commencer la semaine, après avoir bouclé vendredi soir sa première semaine de repli en deux mois. Ni les débats autour de la réforme fiscale, ni la situation macro de manière générale n'ont connu d'évolution significative hier - l'agenda des statistiques était vierge. Les investisseurs ont donc eu tout loisir de réagir aux actualités des entreprises : la division par 2 du dividende de GE et ses 20 milliards de dollars de cessions, les rumeurs de fusion Mattel/Hasbro, Alibaba... Le Dow Jones a gagné 0,07% à 23 439,70 pts et le S&P 500 0,10% à 2 584,84 pts.

General Electric a chuté de 7,17% à 19,02 dollars après l'annonce d'une cure d'amaigrissement dont l'ampleur suscite la méfiance. Le conglomérat américain a présenté aujourd'hui un plan de cession de 20 milliards de dollars dans le but de retrouver croissance et rentabilité. Sous la pression notamment de l'actionnaire activiste Nelson Peltz, General Electric va ainsi se séparer de ses activités de Transport et Énergétique incluant la firme parapétrolière Baker Hugues, dont il détient 63% du capital. 


Les chiffres économiques du jour

Aucun indicateur n'est attendu.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOEING
Lors du Salon de Dubaï, Boeing a annoncé la commande de 40 B787-10 DreamLiner, l'avion long courrier concurrent de l'A380 de la part d'Emirates. Le montant du contrat s'élève à 15 milliards de dollars. La livraison est prévu en 2022.

GENERAL ELECTRIC
Comme un avant-goût... General Electric a indiqué dans un communiqué de presse qu'il allait diviser par deux son dividende trimestriel, à 12 cents par action. Cette décision entrera en vigueur lors de la prochaine déclaration d'un dividende trimestriel, en décembre. La baisse du dividende est, pour l'heure, la première mesure dévoilée par GE qui tient ce lundi une réunion investisseurs. Elle intervient quelques semaines après le changement opéré à la tête du conglomérat, avec le départ de Jeff Immelt et son remplacement par John Flannery, et après l'entrée au Board du fonds Trian.

HASBRO/MATTEL
Hasbro aurait fait une offre de rachat à son rival Mattel, indique le Wall Street Journal qui n'a pas pu obtenir les termes de l'offre et qui indique que "l'approche ne débouchera peut-être sur rien". La capitalisation de Mattel est environ la moitié de celle d'Hasbro, soit 5 milliards de dollars, et le groupe a présenté il y a quelques jours des résultats trimestriels décevants, contrairement à son concurrent. Les deux groupes ont aussi dévoilé des orientations stratégiques proches, misant sur les contenus et le digital notamment.

JD.COM
Le groupe d’e-commerce chinois coté à Wall Street, JD.com, a présenté des résultats meilleurs que prévu. Au troisième trimestre, le concurrent d’Alibaba a généré un bénéfice net de 1 milliard de yuans, soit 73,22 millions de dollars, contre une perte de 467,373 millions de yuans un an plus tôt. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 0,67 yuan ou 10 cents. Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient en moyenne une perte de 213 millions de yuans.

QUALCOMM/BROADCOM
Qualcomm serait sur le point de refuser l'offre de rachat de 103 milliards de dollars formulée par Broadcom, selon Reuters. Le montant de rachat en aurait fait la troisième plus importante acquisition de l'histoire.

TYSON FOODS
Tyson Foods a publié un résultat net du quatrième trimestre, clos fin septembre, de 394 millions de dollars soit 1,07 dollar par action contre 391 millions de dollars et 1,03 dollar par action l'année dernière. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,43 dollar. Le consensus Facstet était de 1,35 dollar. Le chiffre d'affaires de la société agro-alimentaire s'est élevé à 10,1 milliards de dollars contre 9,2 milliards de dollars il y a un an. Les analystes attendaient un chiffre d'affaires de 9,9 milliards de dollars.

WISDOMTREE
Wisdomtree a acquis les activités européennes, hors plateforme d'ETF, d'ETF Securities. Les activités cédées comprennent les activités de trading sur les matières premières, les changes et les activités "short-and-leveraged". Elles représentent 17,6 milliards de dollars d'actifs sous gestion. La transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2018.