Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Les problèmes s'accumulent pour les Bourses mondiales

AOF - 22 juin 2018


(AOF) - Wall Street n'arrive toujours pas à se sortir de la spirale baissière entamée la semaine dernière avec la montée des menaces protectionnistes. Sur des marchés déjà fragilisés, une mauvaise statistique d'activité manufacturière en provenance de Philadelphie et une baisse des taux longs liée à un regain de tension en Italie ont eu encore une fois raison du goût des investisseurs pour le risque. Comme si ça ne suffisait pas, le "profit warning" de Daimler en raison des droits de douane en Chine a fait plonger le secteur automobile. Le Dow Jones a perdu 0,8% à 24 461,70 pts et le S&P a cédé 0,63%.

Intel a cédé 2,38% à 52,19 dollars, pénalisé par l'annonce de la démission de son directeur général, Brian Krzanich. Une enquête interne a révélé que le patron depuis 5 ans du géant californien avait fréquenté intimement une personne salariée du groupe de semi-conducteurs. "Une enquête en interne et externe en cours a confirmé une violation de la politique de 'non-fraternisation' d'Intel, qui s'applique à tous les dirigeants", a déclaré le numéro un américain du secteur de semi-conducteurs. 


Les chiffres économiques du jour

L'indice manufacturier "Philly Fed", publié par la Fed de Philadelphie, est ressorti à 19,9 en juin contre 34,4 en mai. Le consensus Reuters le voyait à 29.

218 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées sur la semaine du 16 juin. Elles étaient 215 000 (révisé de 218 000) la semaine précédente et le consensus Reuters était de 220 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALTICE USA
Altice USA a annoncé l'arrivée de Jean-Charles Nicolas comme vice-président Senior en charge d'Altice Mobile. Il va conduire le lancement des offres mobiles d'Altice outre-Atlantique, prévu l'année prochaine. Jean-Charles Nicolas reporte au directeur des opérations d'Altice USA Hakim Boubazine. Il est depuis 2009 chez Altice où il était jusque-là directeur général adjoint et directeur financier pour la République dominicaine.

AT&T
AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le produit de cette vente à son désendettement, a signé un accord en ce sens avec le fonds Brookfield Infrastructure. Ce dernier va créer une entreprise dédiée à la tête de laquelle il va placer Tim Caulfield, jusqu'à présent patron d'Antara. Les actifs ainsi exfiltrés par AT&T comprennent 18 data centers aux Etats-Unis et 13 à l'extérieur.

CARLYLE
Carlyle a annoncé hier soir avoir levé 6,55 milliards de dollars pour son fonds de private equity tourné vers la région Asie-Pacifique. Le groupe américain s’est félicité d’avoir dépassé sa cible de 5 milliards de dollars. De plus, ce véhicule d’investissement, baptisé « Carlyle Asia Partners V », se révèle 65% plus gros que le précédent millésime. Dans son communiqué, Carlyle a expliqué que ce nouveau fonds recherchera des opportunités d’investissements dans un large spectre de secteurs.

DOLLAR GENERAL
Dollar General envisage de créer 7 000 emplois cette année aux Etats-Unis. Au cours des 10 prochains jours, le distributeur prévoit de procéder à des recrutements massifs de directeurs régionaux de magasins ou encore de superviseurs de ses centres de distribution.

KKR
KKR va acquérir auprès d'Altice Europe une participation de 49,99% du capital d'une société créée pour l'occasion, SFR TowerCo, et qui sera chargée de gérer les tours de l'opérateur SFR. La transaction valorise SFR TowerCo 3,6 milliards d'euros.

KROGER
Kroger a relevé la cible de croissance organique de ses ventes sur l'exercice 2018 entamé début mars. Il vise désormais une hausse de 2 à 2,5% contre de 1,5 à 2% précédemment. De plus, la chaine américaine de supermarchés a relevé la borne basse de sa fourchette de bénéfice par action 2018. Cette dernière est désormais de 3,64 à 3,79 dollars contre de 3,59 à 3,79 dollars auparavant. En données ajustées, le bénéfice par action de Kroger devrait être compris entre 2 et 2,15 dollars contre 1,95 et 2,15 dollars jusque-là.

MICROSOFT
Microsoft et Marks & Spencer ont signé un partenariat stratégique aux termes duquel les magasins de l’enseigne britannique vont intégrer des technologies d'intelligence artificielle développées par la firme de Redmond. Cette annonce ressemble à celle faite en France il y a quelques semaines par Carrefour. Le distributeur s'est rapproché de Google, notamment pour créer un Lab d’innovation cet été dont les travaux seront axés sur l'intelligence artificielle.