Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - L’espoir d’une détente commerciale et Walmart portent la Bourse américaine


AOF - 17 août 2018


(AOF) - Wall Street a nettement rebondi hier. L'espoir d'une rencontre, d'ici la fin du mois, entre le vice-ministre chinois du Commerce et le sous-secrétaire américain au Trésor en charge des affaires internationales a porté les investisseurs. Ces derniers y voient le signe que la guerre commerciale pourrait rapidement s'atténuer. Cette perspective a eu pour conséquence de raviver légèrement le goût pour le risque, et d'alimenter le rebond des cours des matières premières. L'autre catalyseur a été la bonne performance de Walmart. Le Dow Jones a gagné 1,58% à 25 558,73 points et le S&P 0,79%.

Walmart a bondi de 9,33% à 98,54 dollars et s'est imposé comme la locomotive du Dow Jones après ses résultats trimestriels. Le n°1 mondial de la distribution a non seulement dépassé les attentes au deuxième trimestre mais, en plus, relevé ses objectifs annuels. Sur la période de trois mois clos fin juillet, Walmart a vu ses comptes tomber dans le rouge à -861 millions de dollars ou -29 cents par action. Son bénéfice s'élevait à 2,9 milliards de dollars un an plus tôt à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le n°1 mondial de la distribution affiche un bénéfice de 1,29 dollar par action. 

Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, 1,168 million de mises en chantier ont été enregistrées en juillet, après 1,158 million (révisé de 1,173 million) en juin et un consensus Reuters de 1,26 million. En outre, 1,311 million de permis de construire ont été enregistrés en juillet, après 1,292 million (chiffre révisé de 1,273 million) en juin et un consensus Reuters de 1,31 million.

Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier « Philly Fed », publié par la Fed de Philadelphie, est ressorti à 11,9 en août, après 25,7 en juillet. Le consensus Reuters le voyait à 22.

Aux Etats-Unis, 212 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées pendant la semaine du 11 août. Le consensus Reuters était de 215 000. La semaine précédente, les inscriptions au chômage étaient ressorties à 214 000 (chiffre révisé de 213 000).

Les valeurs à suivre aujourd'hui


BEST BUY
Best Buy va acquérir GreatCall, une fournisseur de services et d'appareils de santé connectée, pour 800 millions de dollars. GreatCall est déjà une société rentable, qui génère plus de 300 millions de dollars de revenus annuels, assure Best Buy. David Inns, patron de GreatCall depuis sa création en 2006, va rester à son poste. La transaction devrait être finalisée dans le courant du troisième trimestre de l'exercice 2019 de Best Buy. Le distributeur attend un impact neutre sur son bénéfice par action sur les exercices 2019 et 2020 et un impact positif en 2021.

BLACKSTONE
La Commission européenne a approuvé, en vertu du règlement européen sur les concentrations, l'acquisition du groupe Averys, basé en France, par le groupe Blackstone basé aux États-Unis. La Commission a conclu que l'opération envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence, compte tenu de l'absence de relations horizontales et verticales entre les entreprises.

CISCO
Cisco a dévoilé hier soir un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars, ou 81 cents par action, au titre de son quatrième trimestre 2018 clos fin juillet. Il a bondi de 57% en un an. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice par action ressort à 70 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Cisco a progressé de son côté de 6% à 12,8 milliards de dollars. Le consensus était de 69 cents par action et 12,77 milliards de dollars de ventes.

JCPENNEY
JCPenney a révisé ses perspectives annuelles. Le distributeur prévoit désormais des ventes stables en données comparables et une perte par action ajustée comprise entre 1 dollar et 80 cents. Sa précédente guidance, déjà revue à la baisse, ciblait des ventes en comparables stables ou en croissance de 2% et un résultat par action ajusté compris entre -7 cents et +13 cents. Au deuxième trimestre clos début août, JCPenney a creusé sa perte nette, passée de 48 à 101 millions de dollars, ou de 15 à 32 cents par action.

KROGER
Kroger a signé un partenariat avec Nuro afin d'expérimenter la livraison de produits alimentaires par des voitures sans chauffeur. La zone pilote se situe à Scottsdale, en Arizona. Les clients de Kroger pourront passer leurs commandes à partir d'aujourd'hui dans l'enseigne du groupe Fry's Food et se verront livrer leurs produits le jour même ou le lendemain.

NETAPP
NetApp a plus que doublé son bénéfice net au premier trimestre 2019 clos fin juillet, à 283 millions de dollars ou 1,05 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice par action ressort à 1,04 dollar. Le chiffre d'affaires trimestriel de NetApp a augmenté de son côté de 12% à 1,47 milliard de dollars. Le consensus Zacks était de 80 cents par action et 1,42 milliard de dollars de ventes. Pour le deuxième trimestre 2019, NetApp vise des ventes comprises entre 1,45 et 1,55 milliard de dollars et un bénéfice par action ajusté compris entre 94 cents et 1 dollar.

TECHNIPFMC
Jefferies a relevé sa recommandation de Conserver à Acheter sur TechnipFMC auquel il fixe un objectif de cours de 33 euros (contre 26 jusque-là). Le broker a révisé à la hausse (+10%) sa prévision de chiffre d'affaires pour TechnipFMC en 2019. Il voit désormais son activité progresser de 6% par rapport à 2018 alors qu'il tablait jusque-là sur une légère baisse de ses revenus. Pour 2020, Jefferies a également revu son estimation de 9% sur la base des contrats récemment gagnés par le groupe parapétrolier franco-américain.