Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Rebond net et sans bavure à Wall Street après le coup de chaud italien

AOF - 31 mai 2018


(AOF) - Wall Street a nettement rebondi hier après le coup de grisou de mardi. La Bourse américaine a emboité le pas des indices européens tandis que l'aversion au risque liée à la crise italienne tendait à s'atténuer. Les taux longs américains ont repris 7 points de base hier, signe que les investisseurs sont moins à l'affut de valeurs refuges, soutenant les valeurs financières. De plus, les cours du pétrole étaient aussi bien orientés, profitant aux valeurs du secteur. Enfin, le Livre beige de la Fed a confirmé la solidité de l'économie. Le Dow Jones a gagné 1,26% à 24 667,78 pts et le S&P 1,27%.

Michaël Kors a chuté de 11,45% à 60,41 dollars à Wall Street. Les investisseurs ont ignoré les résultats trimestriels meilleurs que prévu du spécialiste américain du luxe "accessible", préférant s'inquiéter de ses perspectives moroses. Le groupe, connu notamment pour ses sacs à main et portefeuilles, prévoit pour l'ensemble de son exercice 2019 un bénéfice par action compris entre 4,65 et 4,75 dollars. Le consensus vise, lui, 4,74 dollars. Michaël Kors 


Les chiffres économiques du jour

Aux Etats-Unis, la croissance est attendue à 2,2% au premier trimestre, selon une deuxième estimation du bureau des analyses économiques. Le consensus Reuters la donnait à 2,3%, comme en première estimation.

Aux Etats-Unis, 178 000 postes ont été créés dans le secteur privé en mai, révèle l'enquête mensuelle ADP. En avril, ils étaient 163 000 (révisé de 204 000). Le consensus Reuters était à 190 000.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIG
American International Group (AIG) a reçu le feu vert de la Commission européenne à l'acquisition de Validus. Cette société, basée aux Bermudes, est spécialisée dans l'assurance, la réassurance et le conseil en investissements. La Commission européenne a estimé que ce rapprochement ne poserait pas de problème de concurrence compte tenu des chevauchements limités entre les activités d'AIG et de Validus.

AMAZON
Amazon continuer à jouer la carte des synergies entre ses offres de e-commerce et le réseau de magasins Whole Foods qu'il a racheté l'an dernier. Le site a annoncé l'extension de son programme de fidélité Prime, qui donne droit à des réductions, aux achats réalisés dans 121 nouveaux magasins sous enseigne Whole Foods, dans 12 Etats américains. Prime est aussi utilisable dans 365 magasins Whole Foods supplémentaires dans tous les Etats-Unis.

MACY'S
Macy's a confié ses 400 millions de dollars de budget publicitaire à Spark Foundry, une agence du groupe Publicis (+0,68% à la Bourse de Paris), révèle le magazine de référence AdAge. Jusqu'à présent, le groupe américain travaillait avec le groupe de communication Dentsu Aegis. Macy's rejoint ainsi le portefeuille du groupe français aux côtés de Marriott ou encore de Campbell Soup ou McDonald's.

MICHAEL KORS
Michaël Kors a renoué avec les bénéfices au quatrième trimestre, clos fin mars, à 44,1 millions de dollars ou 29 cents par action. Hors éléments exceptionnels, il a atteint 63 cents par action. Les ventes de Michaël Kors, de leur côté, ont augmenté de 10,8% à 1,179 milliard. A changes constants, elles ont progressé de 7,2%. Le consensus Zacks était de 60 cents par action et 1,14 milliards de dollars de ventes.

MONSANTO
Les autorités américaines ont donné leur feu vert à la fusion entre Bayer et Monsanto. Le département de la Justice des États-Unis oblige cependant le groupe chimique allemand à céder pour environ neuf milliards de dollars d'actifs.

OFFICE DEPOT
Office Depot a annoncé le départ, effectif le 6 juin, de Dan Stone. Il est le président de CompuCom, intégré depuis octobre au sein d'Office Depot. Le groupe américain a mis 1 milliard de dollars sur la table pour s'offrir CompuCom, bras armé de sa transformation vers un modèle de fournisseur de services informatiques et digitaux.

SALESFORCE
Le fournisseur de solutions de gestion de la relation client à distance Salesforce a relevé ses perspectives de revenus pour l'exercice 2019, qui avaient déjà été rehaussées début mars. Les ventes sont anticipées entre 13,075 et 13,125 milliards de dollars, en progression de 24% à 25% contre de 12,60 à 10,65 milliards de dollars auparavant. Il cible un bénéfice par action ajusté de 2,29 à 2,31 dollars contre de 2,02 à 2,04 dollars précédemment. Wall Street vise 12,75 milliards de dollars pour les ventes et 2,13 dollars pour le bénéfice par action.

TESLA
Le titre de Tesla sera une nouvelle fois à surveiller sur les marchés américains. En effet une Tesla S a percuté un véhicule de police vide et à l'arrêt, a rapporté la presse américaine hier soir. Le pilotage semi-automatique du véhicule était activé au moment de l’accident. Les faits se sont déroulés en Californie, aux Etats-Unis. Le pilote du véhicule Tesla s’en est sorti avec quelques blessures mineures. Il ne s'agit pas du premier accident mettant en cause "l'Autopilot" du constructeur américain.