Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture Wall Street - Wall Street rebondit, les risques géopolitiques refluent

AOF - 13 avril 2018


(AOF) - Les investisseurs américains étaient dans un bon jour hier après être restés à l'écart des actifs risqués la veille. Le Dow Jones a ainsi rebondi de 1,21% à 24 483,05 points et le S&P 500 s'est apprécié de 0,83% à 2 663,99 points. Wall Street a bénéficié d'une atténuation des risques géopolitiques alors qu'aucune nouvelle déclaration belliqueuse n'a été faite ni par Washington, ni par Moscou, ni par Pékin pour le dossier commercial. De plus, la saison des résultats du premier trimestre qui commence outre-Atlantique a plutôt réservé de bonnes surprises avec BlackRock et Delta Airlines.

BlackRock (+1,47% à 533,01 dollars) a évolué parmi les plus fortes hausses de l’indice S&P 500 à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Au premier trimestre, le numéro un mondial de la gestion d’actifs a enregistré une progression de 27% de son bénéfice net, à 1,089 milliard de dollars, soit 6,68 dollars par action. Ajusté notamment de l'effet positif des baisses d'impôt, le bénéfice par action du gestionnaire d'actifs est ressorti à 6,70 dollars, soit 31 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters.

Les chiffres économiques du jour

233 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées lors de la semaine du 7 avril, contre un consensus Reuters de 230 000 et 242 000 la semaine précédente.

Les prix des importations, hors pétrole, ont augmenté de 0,2% en mars aux Etats-Unis.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


BLACKROCK
BlackRock a enregistré une progression de 27% de son bénéfice net au premier trimestre, à 1,089 milliard de dollars, soit 6,68 dollars par action. Ajusté notamment de l'effet positif des baisses d'impôt, le bénéfice par action du gestionnaire d'actifs est ressorti à 6,70 dollars. Le chiffre d'affaires trimestriel de BlackRock, de son côté, a augmenté de 16% pour atteindre 3,58 milliards de dollars. A fin mars, les encours sous gestion du groupe s'élevaient à plus de 6 000 milliards de dollars, en croissance de 17% sur un an. BlackRock a collecté 56,9 milliards de dollars.

COSTCO WHOLESALE

Costco Wholesale a vu ses ventes progresser de 10,9%, à 12,92 milliards de dollars, en mars. Le groupe a notamment souligné l'impact négatif qu'a eu le décalage du week-end de Pâques qui s'est traduit par un jour d'activité en moins par rapport à l'année dernière. En données comparables hors carburant et changes, les ventes du distributeur sous format d'entrepôt ont progressé de 5,8% sur la période.

DELTA AIRLINES

Delta Airlines vient de dévoiler des résultats supérieurs aux attentes du marché au titre de son premier trimestre 2018. Ainsi, la compagnie aérienne américain a publié un bénéfice net de 547 millions de dollars, ou 77 cents par action, sur la période, à comparer avec un bénéfice net de 561 millions de dollars, ou 77 cents par action, lors du premier trimestre 2017. En données ajustées, le bénéfice par action ressort à 74 cents pour le premier trimestre 2018, soit un cent au dessus du consensus Zacks.

DISNEY
Sky a pris acte de l'obligation qui a été faite à Walt Disney de déposer une offre de rachat à 10,75 dollars dans le mois qui suivra l'acquisition de Sky par 21st Centuty Fox. Début avril, Fox s'était dit prêt à céder Sky à Walt Disney, qui a lui-même lancé une offre sur le groupe de médias américain. L'enjeu de cette exfiltration est que les autorités de la concurrence approuvent le rachat de Sky par Fox. 

GENERAL ELECTRIC
General Electric (GE) pencherait pour une introduction en Bourse ou une scission pour sa division transport plutôt qu’une cession pure et simple. Telles sont les informations rapportées par le Wall Street Journal. Cette opération s’inscrirait dans le vaste plan de réorganisation de son périmètre mené depuis de nombreux mois par le conglomérat américain.

RITE AID

Rite Aid, réseau de pharmacies en cours de rachat par Albertsons, a dévoilé un bénéfice net de 767,07 millions de dollars pour son quatrième trimestre clos début mars. Il se compare avec une perte de plus de 21 millions un an plus tôt. Le bénéfice par action de Rite Aid ressort ainsi à 73 cents. En prenant en compte les seules activités poursuivies - Rite Aid a notamment cédé des actifs à Walgreens - le groupe a essuyé une perte par action de 46 cents. Hors éléments exceptionnels, et notamment l'impact de la réforme fiscale, la perte par action de Rite Aid est restée limitée à 1 cent.