Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Début de semaine proche de l'équilibre

AOF - 06 août 2018


(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir proches de l'équilibre, mais avec un biais négatif. Ils continuent d'être dominés par les tensions commerciales croissantes entre les Etats-Unis et la Chine. Heureusement, les résultats des entreprises contrebalancent ces inquiétudes. Les investisseurs devraient réagir positivement à celles de Tyson Foods et Berkshire Hathaway. L'agenda économique est vide et le compte Twitter de Donald Trump est silencieux. Trente minutes avant la cloche, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite perdent 0,03% à 2 838,75 points et 0,05% à 7 397,50 points.

Vendredi à Wall Street


Wall Street a terminé la semaine en hausse. Les investisseurs sont passés outre le durcissement de la crise commerciale avec la Chine, Pékin ayant menacé d'imposer des taxes sur 60 milliards de dollars de produits américains. De même, le rapport sur l’emploi de juillet, bien que mitigé, n’a pas eu d’influence sur la tendance. Cette séance a finalement été à l’image de la semaine puisque les indices américains ont progressé sur la période. Le Dow Jones a gagné 0,54% vendredi, et 0,62% sur la semaine, à 25 462,58 points. Le Nasdaq s’est apprécié de 0,12% vendredi et de 2,39% en cinq séances.

Les chiffres macroéconomiques


Aucune statistique n'est attendue aux Etats-Unis.

Les valeurs à suivre


BERKSHIRE HATHAWAY

Berkshire Hathaway a dévoilé vendredi des résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre. La société d'investissement de Warren Buffett a enregistré un bénéfice net de 12 milliards de dollars, soit 7 301 dollars par action, contre un bénéfice net de 4,262 milliards de dollars, soit 2 592 dollars par action, un an plus tôt. Une nouvelle règle comptable a contraint la société à enregistrer les plus-values latentes sur son portefeuille de titres et de contrats dérivés pour 5 milliards de dollars.

NEWELL BRANDS
Newell Brands a dévoilé des prévisions de résultats 2018 mises à jour suite aux nombreuses cessions d'actifs réalisées ces derniers mois dans le cadre de sa transformation. Pour cette année, le groupe vise désormais un chiffre d'affaires compris entre 8,7 et 9 milliards de dollars et un bénéfice par action "normalisé" compris entre 2,45 et 2,65 dollars. Sa précédente guidance était d'un chiffre d'affaires compris entre 14,4 et 14,8 milliards de dollars pour un bénéfice par action "normalisé" de 2,65 à 2,85 dollars.

PEPSICO
Le conseil d’administration de Pepsico a élu à l’unanimité Ramon Laguarta pour remplacer Indra K. Nooyi au poste de Directeur général. Cette dernière quittera ses fonctions le 3 octobre après avoir passé 24 ans au sein de la société, dont 12 ans en tant que Directrice générale. Elle restera président jusqu’en début 2019 afin d’assurer une transition en douceur.

PRAXAIR/LINDE
Linde chute de 7,10% à Francfort, plus forte baisse de la Bourse allemande, après que les autorités américaines ont présenté de nouvelles exigences pour autoriser sa fusion avec Praxair. Ce dernier, coté à Wall Street, est en baisse de 4,39% dans les transactions d'avant-Bourse. Le groupe allemand s'est déjà débarrassé de toutes ses activités en Amérique du Nord, vendues mi-juillet à un consortium composé de CVC et de Messer, pour 3,3 milliards de dollars.

TYSON FOODS

Une semaine après son avertissement, le numéro un américain de la transformation de viande Tyson Foods a présenté des résultats meilleurs que prévu. Au troisième trimestre, clos fin juin, il a généré un bénéfice net de 541 millions de dollars, soit 1,47 dollar par action, contre respectivement 447 millions de dollars et 1,21 dollar un an auparavant. Corrigé des éléments exceptionnels, il est ressorti à 1,50 dollar par action, soit 12 cents de mieux que le consensus FactSet. Ses revenus ont augmenté de 2% à 10,05 milliards de dollars, mais le marché visait 10,215 milliards de dollars.