Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Dichotomie au sein des indices américains

AOF - 05 décembre 2017


(AOF) - La dichotomie qui a caractérisé Wall Street hier sera nouveau d'actualité aujourd'hui. Le Dow Jones est attendu en hausse grâce à ses valeurs financières qui devraient continuer de bénéficier de la hausse des taux longs. En revanche, aussi bien le Nasdaq que le S&P 500 sont attendus en repli, du fait notamment des valeurs technologiques. Côté valeurs, Toll Brothers a présenté des comptes trimestriels décevants. Trente minutes avant la cloche, les futures sur le Dow Jones gagnent 0,53% à 24357 points tandis que ceux sur le Nasdaq perdent 1,21% à 6 269,50 points.

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont terminé en ordre dispersé malgré un début de séance sur les chapeaux de roues, dont les valeurs technologiques ont toutefois été exclues. Quelques prises de bénéfices ont eu lieu sur des indices qui évoluent sur des nouveaux sommets - le Dow Jones a même atteint un nouveau record à la clôture hier soir - alors que les investisseurs sont dans l'attente du dénouement dans le dossier de la réforme fiscale. Les discussions ont commencé pour harmoniser les textes votés par les deux chambres. Le Dow Jones a gagné 0,24% à 24 290,05 pts et le S&P 500b a cédé 0,11% à 2 639,44 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial de 48,7 milliards de dollars en octobre, un montant supérieur au consensus Reuters s’élevant à 47,5 milliards de dollars. Il avait atteint 44,9 milliards en septembre, chiffre révisé de 43,5 milliards.

A 15h45, les investisseurs découvriront l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Composite d'IHS-Markit et, à 16h00, l'indice ISM Services de novembre.

Les valeurs à suivre


APPLE
Par arrêt de ce jour, le Tribunal de l'Union européenne a confirmé que le signe Mi Pad ne pouvait pas être enregistré comme marque de l’Union européenne. En 2014, la société chinoise Xiaomi, spécialisée dans l'électronique et la téléphonie mobile, a demandé à l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) d'enregistrer le signe verbal " Mi Pad " comme marque de l'Union européenne pour des appareils électroniques et des services de télécommunication.

AT&T

Le réseau de télévision DirecTV qu'AT&T a refusé de vendre malgré la demande de la justice américaine pour obtenir l'accord du rachat de Time Warner a dépassé le seuil d'1 million d'abonnés.

BANK OF AMERICA

Bank of America a annoncé son intention de racheter pour 5 milliards de dollars d'actions supplémentaires d'ici le 30 juin 2018. Elle avait déjà annoncé en juin dernier sa volonté de racheter pour 12 milliards de ses titres entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018, sans compter 900 millions de dollars de rachats destinés à compenser l'impact dilutif des actions attribuées à ses employés.

DEERE & CO
Deere & Co a finalisé l'acquisition, annoncée le 1er juin, de l'allemand Wirtgen présent sur le marché des engins pour la fabrication de routes. Le montant de l'opération s'élève à 4,475 milliards d'euros. Les deux parties espéraient initialement finaliser le deal d'ici au premier trimestre 2018.

FORD

Ford devrait sortir plus de 50 nouveaux modèles - dont au moins 15 modèles électriques - sur le marché chinois d'ici à 2025 a déclaré le constructeur mardi. Pour accompagner cette montée en puissance, le constructeur américain va accroitre ses capacités en R&D en Chine avec l'objectif de construire sur place cinq modèles supplémentaires d'ici 2019. A l'horizon 2025, Ford prévoit d'augmenter de 50% son chiffre d'affaires en Chine.

GENERAL ELECTRIC

S&P a abaissé de AA- à A la note de crédit à long terme de General Electric tout en maintenant sa perspective stable. L'agence de notation justifie cette dégradation par les performances opérationnelles décevantes du conglomérat qui devraient se traduire par une moindre génération de cash en 2017 et 2018 et une hausse de son endettement. S&P rappelle que GE a déjà pris des mesures pour redresser la barre en réduisant son dividende et en promettant de nombreuses cessions d'actifs. Pour l'agence de notation, l'un des enjeux est de savoir ce que GE va faire de sa participation dans Baker Hughes.

TOLL BROTHERS

Toll Brothers a dévoilé des résultats trimestriels décevants et annoncé son plus faible taux de croissance de nouvelles commandes depuis six trimestres. Le promoteur américain haut de gamme s'attend également à une baisse de sa marge brute ajustée 2018. Il s'est dit pénalisé par la hausse des coûts des matières premières et par la hausse des salaires liée aux tensions sur le marché du travail. Au quatrième trimestre de son exercice décalé, le groupe a vu son bénéfice net bondir de 67% à 191,9 millions de dollars, ou 1,17 dollar par action. Le consensus le donnait à 1,19 dollar.