Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse attendue dans un contexte favorable

AOF - 08 décembre 2017


(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir en hausse dans le sillage de diverses bonnes nouvelles. Hier soir le Congrès américain a adopté un budget temporaire qui évite le blocage des administrations qui aurait pu arriver aujourd'hui. De plus, les créations de postes ressorties au delà des attentes au mois de novembre confirment la solidité de l'économie américaine. Les investisseurs devraient également saluer les avancés sur le Brexit. Du coté des valeurs, American Outdoor a publié des objectifs décevants. Les futures sur le Dow Jones gagnent 0,22%, ceux sur le Nasdaq sont en hausse de 0,58%.

 Hier à Wall Street


Pour la première fois cette semaine, les principaux indices de Wall Street ont évolué dans le même sens hier : le Dow Jones et le S&P 500 ont gagné 0,29%, à 24 211,48 et 2 636,98 pts respectivement, tandis que le Nasdaq s'est adjugé 0,54% à 6 812,84 pts. Alors que le dollar a continué à s'apprécier dans l'espoir d'un dénouement favorable dans le dossier de la réforme fiscale, les investisseurs ont bien réagi au rebond du pétrole et ont souhaité refaire une partie de leurs pertes des derniers jours. Le tout malgré une résurgence du risque politique. Côté valeurs, GE et Lululemon ont brillé.

Les chiffres macroéconomiques


Les Etats-Unis ont créé 228 000 postes en novembre, un chiffre supérieur au consensus Reuters s’élevant à 200 000. Les chiffres d’octobre et de septembre ont été révisés de respectivement +261 000 à +244 000 et de +18 000 à + 38 000. Le taux de chômage est lui resté inchangé à 4,1%, en ligne avec les attentes.

Aux Etats-Unis, la première estimation de l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour décembre et les stocks des grossistes d'octobre seront connus à 16h00.

Les valeurs à suivre

AMERICAN OUTDOOR
La maison-mère de Smith & Wesson, American Outdoor Brands Corporation, est attendue en très forte baisse à Wall Street en raison d'objectifs décevants. Au troisième trimestre, clos début janvier, elle anticipe un bénéfice par action ajusté compris entre 7 et 10 cents pour des ventes de 170 à 180 millions de dollars. La société cible par ailleurs sur l'exercice un bénéfice par action ajusté compris entre 57 et 67 cents pour des ventes de 650 à 675 millions de dollars.

DISNEY
Disney a annoncé l'élection au conseil d'administration de Safra Catz, Directrice générale d'Oracle et de Francis A. de Souza, PDG de la société de biotechnologie, Illumina. Elle sera effective au 1er février 2018.

GILEAD SCIENCES
Gilead Sciences va racheter la biotech américaine spécialisée dans la thérapie cellulaire Cell Design Labs pour 567 millions de dollars. Gilead a expliqué que la transaction intégrait les 12,2% de Cell Design hérités du laboratoire Kitta Pharma, acquis en début d'année. L'opération inclut un paiement de 175 millions auquel s'ajouteront 322 millions, selon les résultats des études cliniques en cours.

HILTON WORLDWIDE HOLDINGS
Lors d'un entretien à la chaîne CNBC, le directeur général d'Hilton Worldwide Holdings a salué un projet de réforme fiscale de Donald Trump, qui devrait selon lui bénéficier à l'économie américaine. Pour sa part, les économies d'impôts engendrées par cette réforme seront utilisées pour financer des rachats d‘actions. Chris Nassetta a rappelé que le principal objectif de sa société était de générer du capital. Pour autant, ces rachats d'actions ne seraient pas stériles pour l'économie, assure-t-il. En effet, les actionnaires, plus riches, devraient investir, notamment dans l'immobilier.


UNITED CONTINENTAL
United Continental Holdings, maison-mère de la compagnie aérienne United Airlines, a annoncé un programme de rachat d’actions de 3 milliards de dollars. Ce montant représente 17% de la capitalisation de la société au 6 décembre, précise-t-elle. Le programme de 2 milliards de dollars autorisé en juillet 2016 sera mené à bien d’ici la fin de cette année.