Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hausse attendue : la Fed va-t-elle rester inactive jusqu'à la fin de l'année ?

AOF - 13 octobre 2017


(AOF) - Wall Street est attendu en hausse, les statistiques décevantes renforçant la probabilité que la Fed ne relève pas ses taux d'ici la fin de l'année. L'inflation "core" est en effet ressortie en dessous des attentes en septembre. Le secteur bancaire sera de nouveau sur le devant de la scène, mais les résultats de Wells Fargo et Bank of America passeront au second plan, la baisse étant alimentée par le repli du taux à dix ans américain. 30 minutes avant les premiers échanges, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent respectivement 0,14% à 22 831 points et 0,30% à 6 093 points.

Hier à Wall Street


Les indices actions américains n'ont pas beaucoup vu la lumière hier, et ont quasiment passé toute la séance dans le rouge après les records de la veille. Outre des prises de bénéfices, les investisseurs réagissent au flou persistant sur les intentions de la Fed en termes de taux d'intérêt alors que les "minutes" du dernier comité de politique monétaire ont montré la réticence de certains membres à resserrer encore les conditions financières. Dans ce contexte, les banques n'ont pas bénéficié de leurs bons résultats trimestriels. Le Dow Jones a cédé 0,14% à 22 841,01 pts et le S&P 0,17%.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, l'inflation a atteint en septembre 0,5% par rapport à août après +0,4% le mois précédent. L'inflation "core", c'est-à-dire ajustée des prix volatils de l'énergie et de l'alimentation, est ressortie à 0,1% contre 0,2% en août. Le consensus Reuters était de 0,6% et 0,2% respectivement. En rythme annuel, l'inflation "core", principal indicateur suivi par la Fed, est ressortie à 1,7% contre un consensus Reuters de 1,8% et un mois d'août à +1,7%.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont progressé de 1,6% en septembre alors qu'elles avaient baissé de 0,1% (révisé de -0,2%) en août. Le consensus Reuters était de +1,7%.

L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan pour octobre est attendu à 16 heures.

Les valeurs à suivre


BANK OF AMERICA

Bank of America a vu son bénéfice net croitre de 15% au troisième trimestre, à 5,12 milliards de dollars ou 48 cents par action. Le chiffre d'affaires de la banque, net d'intérêts, a progressé de 1% à 21,8 milliards de dollars. Le consensus FactSet pour Bank of America s'élevait à 46 cents par action. A fin septembre, BoA affichait un ratio CET 1 de 11,9% contre 10,9% un an plus tôt.

FORD

Ford a vendu 112 902 véhicules en Chine au mois de septembre, un chiffre stable sur un an. Sur l'ensemble du troisième trimestre, les ventes de Ford en Chine ont reculé de 2% et, sur les neuf premiers mois de l'année, le constructeur automobile y a vu ses ventes reculer de 5%.

MONSANTO

Bayer a cédé une partie de ses activités semences et herbicides à son concurrent BASF pour 5,9 milliards d'euros. Cette vente devrait permettre au groupe allemand de recevoir le feu vert des autorités de la concurrence pour le rachat de son concurrent américain Monsanto pour 56 milliards d'euros. Grâce à cette cession, le groupe allemand devrait en effet respecter le calendrier de la fusion qui prévoit un rachat de Monsanto début 2018. L'accord passé avec BASF est conditionné à la réalisation du rachat de Monsanto.

TESLA
Tesla a annoncé le rappel de 11 000 Model X dans le monde en raison de problèmes sur le mécanisme d'attache des sièges arrière qui risquerait de les faire basculer vers l'avant en cas d'accident. La société d'Elon Musk précise que seuls 3% des véhicules rappelés pourraient présenter ce défaut.

WELLS FARGO
Wells Fargo a fait état d'une baisse de 20% de son bénéfice net au troisième trimestre, à 4,18 milliards de dollars ou 84 cents par action. Le chiffre d'affaires de la banque a atteint de son côté 21,9 milliards de dollars, en baisse de 2%. Le consensus FactSet donnait 1,02 dollar par action et 22,4 milliards de dollars de revenus pour le troisième trimestre. Wells Fargo a également fait état d'un ratio CET 1 de 11,8%.