Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Hésitation en vue malgré de bons résultats

AOF - 20 avril 2018


(AOF) - Les marchés américains sont attendus proches de l’équilibre en dépit de plusieurs résultats d’entreprises meilleurs que prévu. Honeywell, General Electric et Schlumberger ont dévoilé une performance supérieure aux attentes au premier trimestre. Sur le marché des taux longs, la tendance est à la stabilisation après la hausse de la veille. A quelques minutes de l’ouverture, les futures sur le S&P 500 gagnent 0,04% à 2 694 points tandis que ceux sur le Nasdaq Composite perdent 0,19% à 6 767 points.

 

Hier à Wall Street


Les marchés américains ont clôturé en territoire négatif, pénalisés par la hausse des rendements obligataires et la chute du compartiment des semi-conducteurs. Le géant Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC) a abaissé sa prévision de croissance du marché mondial, en raison du ralentissement de la demande de smartphones. Les statistiques du jour mais n’ont eu aucun impact. Concernant les publications du jour, Procter & Gamble a été sanctionné, alors qu’American Express s'est vu salué. Au son de la cloche, le S&P 500 a cédé 0,57% à 2 693, 13 points et le Nasdaq -0,78% à 7 238,06 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune statistique n'est attendue.

Les valeurs à suivre


GENERAL ELECTRIC
Le conglomérat américain, General Electric, a présenté des résultats meilleurs que prévu grâce au dynamisme de ses activités dans l’aviation et la santé. Au premier trimestre, le groupe a essuyé une perte nette de 1,18 milliard de dollars, soit 14 cents par action, contre une perte de 117 millions de dollars ou 1 cent par action, un an auparavant. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressortie à 16 cents, soit 5 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters.

GENERAL MOTORS
GM Korea et les syndicats ne sont pas parvenus à un accord visant à éviter le dépôt de bilan. Dan Amman, président de General Motors (GM), avait affirmé qu'il fallait parvenir avant aujourd’hui à un accord sur une restructuration financière à long terme des activités de GM en Corée du Sud pour leur éviter un probable dépôt de bilan. Pourtant, les négociations reprendraient demain et se poursuivraient jusqu'à lundi, rapporte Reuters, qui se base sur une source syndicale.

HONEYWELL

Le conglomérat industriel, Honeywell, a relevé ses objectifs annuels pour la deuxième fois de l'année à la faveur d'un premier trimestre meilleur que prévu. Le bénéfice net a atteint 1,44 milliard d'euros, soit 1,89 dollar par action, contre 1,33 milliard de dollars, soit 1,71 dollar par action, un an plus tôt. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 1,95 dollar, soit 5 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires trimestriel du groupe, pour sa part, a progressé de 9%, dont +5% en organique, à 10,39 milliards de dollars.

MATTEL

L'américain Mattel, célèbre fabricant des poupées Barbie, a annoncé hier soir le départ de sa directrice générale Margaret Georgiadis, en poste depuis février 2017. Elle sera remplacée par Ynon Kreiz, administrateur du groupe et spécialiste du digital, à compter du 26 avril. Par ailleurs, Ynon Kreiz deviendra également président du conseil d'administration à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires du 17 mai prochain.

SCHLUMBERGER
Le numéro un mondial du secteur parapétrolier Schlumberger a présenté des comptes meilleurs que prévu grâce à la hausse des cours du pétrole. Au premier trimestre, le bénéfice net s’est envolé de 88% à 525 millions de dollars, soit 38 cents par action. Le bénéfice par action est ressorti 1 cent au dessus des attentes. Les revenus ont bondi de 14% à 7,829 milliards de dollars, là où le marché visait 7,81 milliards de dollars. Il a bénéficié de son dynamisme en Amérique du nord, où les ventes ont bondi de 52% à 2,835 milliards.