Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Léger repli avant la Fed

AOF - 12 juin 2018


(AOF) - Les marchés actions américains sont attendus en léger repli. L’accord conclu par Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un n’émeut guère les investisseurs qui avaient, il est vrai, déjà acheté la rumeur. Ils ne devraient pas non plus réagir à l'annonce d'une inflation conforme aux attentes en mai. Cet indicateur devrait conforter la Fed dans sa stratégie de normalisation progressive de sa politique monétaire. La banque centrale devrait ainsi relever son taux directeur d'un quart de point demain. Vers 14h35, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 reculent de 0,03% et 0,07%.

Hier à Wall Street

Wall Street a enregistré une progression limitée qui tranche avec la confiance affichée par les investisseurs européens. Ces derniers ont bien réagi à la détente qui se prolonge dans le dossier italien tandis que les opérateurs américains avaient surtout les yeux rivés sur le sommet Etats-Unis/Corée du Nord. De plus, Wall Street a achevé vendredi dernier une belle semaine, là où les indices européens ont reculé. Enfin, la Fed va ouvrir le bal des banques centrales demain avec, selon toute vraisemblance, un relèvement de ses taux. Le Dow Jones a grappillé 0,02% à 25 322,31 pts et le S&P 0,11%.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les prix à la consommation "core", c'est-à-dire hors énergie et alimentaire, ont progressé de 0,2% en mai. Les économistes tablaient également sur une hausse de 0,2% après +0,2% en avril. Sur un an, les prix ont grimpé de 2,2% contre un consensus de +2,2% après 2,5% en avril.

Les valeurs à suivre

CITIGROUP
La révolution numérique est en marche. Et elle impacte de plein fouet l'industrie financière. Dans une interview au "Financial Times", le président de Citigroup, Jamie Forese, a évoqué son intention de supprimer 10 000 emplois opérationnels sur les 20 000 que compte la banque d'investissement, pour les remplacer par des robots.

COLONY NORTHSTAR
Colony Northstar a décidé de changer de nom et s'appelle désormais Colony Capital. Sa filiale Colony NorthStar Credit Real Estate, également cotée à Wall Street, va devenir elle Colony Credit Real Estate. Ces changements seront effectifs le 25 juin. Colony Northstar est une société américaine d'investissement, qui a notamment été présente au capital d'Edenred, Carrefour ou encore AccorHotels. Elle gère actuellement 43 milliards de dollars.

GOOGLE
Carrefour et Google ont signé un partenariat stratégique autour de trois piliers : le déploiement de l'offre Carrefour sur une nouvelle interface du site de Google Shopping et sur l'Assistant Google en France, la création d'un Lab Carrefour-Google et l'accélération de la digitalisation du groupe Carrefour. Google apportera ses compétences technologiques et ses outils autour de l'intelligence artificielle, du Cloud, et des nouvelles interfaces telles que l'Assistant Google. Carrefour amènera son expertise produits et son savoir-faire dans les domaines de la logistique et de la vente.

MICROSOFT
Thales et l'américain Microsoft annoncent aujourd'hui un partenariat privilégié pour le développement d'une solution commune de cloud de défense pour les forces armées. Cette solution modulaire permettra aux forces armées de conserver leurs données sensibles dans le cadre de leurs propres infrastructures. "La future solution, fruit du développement conjoint des deux groupes, reposera sur la plateforme Azure Stack de Microsoft, un environnement souple et orienté services, qui sera parfaitement cybersécurisé et adapté par Thales aux contraintes de résilience militaires ", détaille le communiqué.

NIKE/UNDER ARMOUR
Adidas jette visiblement toutes ses forces dans la bataille sur le marché nord-américain. Selon Jefferies, l'équipementier allemand pratique une politique de promotions très agressive outre-Atlantique, qui aboutit à ce que plus de la moitié (58%) de ses 60 produits les plus prisés soient vendus à prix cassés. Ils n'étaient que 7% l'année dernière, assure l'analyste. En face, Under Armour ou Nike ont plutôt tendance à limiter leurs promos, signe de l'engouement pour leurs marques qui leur donne une opportunité de regagner des parts de marché sur Adidas tout en préservant leurs marges.