Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Léger repli en vue dans l'attente de développement dans les contentieux commerciaux

AOF - 04 septembre 2018


(AOF) - Les marchés américains, qui émergeront d'un week-end de trois jours, sont attendus en léger repli. Depuis leur clôture vendredi soir, rien n'est à signaler à propos du contentieux commercial entre les Etats-Unis et la Chine. S'agissant du Canada, Donald Trump a mis la pression sur Ottawa. " Il n'existe pas de nécessité politique à ce que le Canada intègre le nouvel accord sur l'Alena ", a-t-il tweeté samedi. A environ 30 minutes des premières cotations, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite cèdent 0,15% à 2895,75 points et 0,29% à 7 639 points.

Vendredi à Wall Street


Wall Street a clôturé en ordre dispersé vendredi. Les investisseurs ont joué la prudence alors que Donald Trump s'est dit prêt à relever les droits de douane sur 200 milliards de dollars supplémentaires de produits importés de Chine. Il envisage également de retirer les Etats-Unis de l’OMC, ce qui fragiliserait l’économie mondiale. Au chapitre des valeurs, Lululemon a été soutenue par des résultats trimestriels solides. Le Dow Jones a cédé 0,09% à 25 964,82 points tandis que le Nasdaq a grappillé 0,26% à 8 109,53 points. Sur le mois, le Dow Jones a grimpé de 2,15%, le Nasdaq a bondi de 5,71%.

Les chiffres macroéconomiques

Les principales publications sont aux Etats-Unis avec l'indice définitif des directeurs d'achat IHS Markit pour le secteur manufacturier en août à 15h45 et l'indice ISM des directeurs d'achat pour le secteur manufacturier en août à 16 heures. Les dépenses de construction en juillet sont attendues à la même heure.

Les valeurs à suivre

JD.COM 

Le groupe d’e-commerce chinois coté à Wall Street, JD.com, est attendu en repli alors que son fondateur et patron, Richard Liu, a été arrêté par la police de Minneapolis, puis relâché à la suite d’accusations de comportement sexuel inapproprié. Il a été autorisé à rentrer en Chine. Si le groupe a indiqué que ces accusations sont sans fondement, la police américaine a déclaré que ses investigations n’étaient pas terminées.

FORD
Pour tenter de se relancer, l’américain Ford Motor Company pourrait cesser de produire certains modèles, dans le cadre de sa vaste réorganisation, selon les informations du Times. Ainsi, le constructeur automobile prévoirait de mettre un terme à la production de ses modèles Mondeo, Galaxy et S-Max, rapporte le média britannique, ce qui lui permettrait de se focaliser sur les SUV, plus rentables. Ces décisions de Ford pourraient entrainer la suppression de 12% de ses effectifs dans le monde.

TESLA
Selon une source de marché, Goldman Sachs a repris le suivi du titre Tesla avec une recommandation Vendre et un objectif de cours 210 dollars.