Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les marchés reprennent leur souffle avec les craintes sur la réforme fiscale

AOF - 01 décembre 2017


(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir en baisse après les nouveaux records établis hier. Les investisseurs se remettent à douter de la mise en place du projet de réforme fiscale. En effet, les sénateurs américains ont dans la nuit reporté le vote après qu'un amendement proposé par des sénateurs soucieux de l'équilibre budgétaire a entravé les négociations. Les investisseurs suivront également avec attention les indices PMI. Du coté des valeurs, la bataille judiciaire se poursuit entre Qualcomm et Apple. Les futures sur le Dow Jones perdent 0,01%, ceux sur le Nasdaq sont en baisse de 0,52%.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont clôturé une nouvelle fois à des niveaux records : le Dow Jones a terminé pour la première fois de son histoire au-dessus de 24 000 points, à 24 272,35 points, à la faveur d'un gain de 1,29%, signant au passage sa 5ème hausse consécutive. De son côté, le S&P a gagné 0,82% à 2 647,58 pts. Outre l'espoir ravivé que la réforme fiscale puisse être votée au plus vite, les investisseurs ont bénéficié de la hausse des cours du pétrole et du reflux du dollar après une statistique d'inflation PCE core toujours aussi faible. A noter le rebond des technos: +0,73% pour le Nasdaq.

Les chiffres macroéconomiques


Aux Etats-Unis, l'indice PMI Manufacturier définitif sera dévoilé à 15h45, suivi, à 16h00, de l'indice ISM Manufacturier de novembre et des dépenses de construction d'octobre.

Les valeurs à suivre


APPLE / QUALCOMM
L’affrontement entre Qualcomm et Apple via les tribunaux se poursuit, le premier ayant déposé trois nouvelles plaintes, accusant le fabricant de l’iPhone d’avoir violé 16 de ses brevets. Ces derniers ont notamment trait à la réduction de la consommation de smartphones, aux écrans tactiles multipoints, mais aussi à des innovations intégrées dans le smartphone, Palm Pre, précise le site spécialisé TechCrunch.

GENERAL MOTORS
L'autorité de contrôle de qualité chinois a annoncé le rappel de deux millions de véhicules fabriqués par deux coentreprises de General Motors en Chine.

MONSANTO
La commission des investissements étrangers des États-Unis a fait part à Bayer que le rachat de Monsanto ne posait pas de problèmes de sécurité intérieure, validant de son coté l'opération.

TESLA
L'office fédéral des affaires économiques et des contrôles à l'exportation allemand a annoncé le retrait du Model S de Tesla de la liste des véhicules pouvant recevoir une subvention. La décision est motivée par le fait qu'aucune version vendue en Allemagne ne l'est à un prix inférieur à 60 000 euros, considéré comme un plafond par l'organisme allemand.

TIFFANY
KeyBanc a relevé sa recommandation de Pondérer en ligne à Surpondérer, avec un objectif de cours de 115 dollars, sur Tiffany. Le bureau d'études souligne que le troisième trimestre est le premier depuis 2014 pendant lequel Tiffany a vu croitre l'ensemble de ses divisions. KeyBanc voit dans cette synchronisation une base solide pour 2018, surtout que Tiffany devrait bénéficier de l'accélération attendue de ses comparables l'année prochaine.

VMWARE
Le spécialiste des solutions de virtualisation VMWare a présenté des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, clos début novembre. Le groupe a vu son bénéfice net bondir de 38,9% à 443 millions de dollars, soit 1,17 dollar par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1,34 dollar, soit 6 cents de mieux que le consensus FactSet. Le chiffre d'affaires de VMWare a progressé de 11% à 1,98 milliard de dollars alors que Wall Street attendait 1,97 milliard de dollars.

ZUMIEZ
Zumiez a vu son bénéfice net croitre de 11,3% au troisième trimestre clos fin octobre pour atteindre 11,9 millions de dollars, soit 48 cents par action. Les ventes trimestrielles de Zumiez, de leur côté, ont augmenté de 11% à 245,8 millions de dollars, et de 7,9% en comparable. Le consensus FactSet prévoyait un bénéfice par action de 46 cents et des ventes de 241,8 millions de dollars. L'équipementier sportif a également fait état d'une croissance de 11,3% de ses ventes en novembre, premier mois du dernier trimestre de son exercice, dont +7,8% en comparable.