Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Les technos en vedette après la méga-offre de Broadcom sur Qualcomm

AOF - 06 novembre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens devraient débuter la semaine en ordre dispersé. Le S&P500 est attendu en légère baisse tandis que le Nasdaq s'annonce bien orienté. Les investisseurs saluent l'annonce d'une très importante opération de fusion-acquisition dans le secteur technologique. Le fabricant de semi-conducteurs Broadcom a présenté ce matin une offre de rachat de 130 milliards de dollars à son concurrent Qualcomm. Vers 15h, les futures sur le S&P500 abandonnent 0,03% à 2 582 points tandis que ceux sur le Nasdaq 100 progressent de 0,05% à 6 293,75 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont terminé la semaine dans le vert malgré les messages contradictoires délivrés par les statistiques du jour. L'indice ISM Services a certes progressé de manière inattendue en octobre mais le rapport sur l'emploi n'a pas été particulièrement brillant. Il contient notamment la première baisse des salaires aux Etats-Unis depuis décembre 2014, ce qui paradoxalement est une bonne nouvelle si l'on songe aux conséquences en termes de politique monétaire. Côté valeurs, Apple a soutenu la tendance. Le Dow Jones a gagné 0,10% à 23 539,19 pts et le S&P 0,31% à 2 587,84 pts.

Les chiffres macroéconomiques

Aucun indicateur n'est attendu.

Les valeurs à suivre

AMAZON
Amazon a annoncé l'ouverture de son deuxième bureau à Vancouver, Canada, ce qui va se traduire par le doublement de ses effectifs dans la ville, à 2 000 personnes. Les nouveaux bureaux du géant du e-commerce seront ouverts en 2020. Au total, Amazon emploie plus de 5 000 personnes au Canada.

ANTHEM
Gail K. Boudreaux a été nommée directrice générale d'Anthem, un assureur santé américain, et membre du conseil d'administration de la société, à compter du 20 novembre 2017. Elle remplacera Joseph R. Swedish, démissionnaire qui agira à titre de conseiller principal jusqu'en mai 2020. Gail Boudreaux est une ancienne dirigeante d'United Healthcare, le premier assureur maladie américain.

BAKER HUGHES, A GE COMPANY
Baker Hughes, a GE Company, va racheter pour 3 milliards de dollars de ses propres actions. "Au cours actuel, ce rachat représente environ 8% de notre capitalisation. Nous sommes satisfaits que notre bilan solide nous permettre de retourner de la valeur à nos actionnaires à travers notre dividende et ces rachats d'actions mais nous permette aussi d'investir pour soutenir notre croissance à long terme et le renforcement de notre portefeuille", a commenté Lorenzo Simonelli, PDG de Baker Hughes, a GE Company.

BERKSHIRE HATHAWAY
Berkshire Hathaway a vu son bénéfice net chuter de 43,5% au troisième trimestre pour atteindre 4,067 milliards de dollars, soit 2 473 dollars par action. Le consensus FactSet était de 2 385,40 dollars par action. Le chiffre d'affaires de la société d'investissement de Warren Buffett a progressé de son côté de 2,8% à 60,52 milliards.

BROADCOM/QUALCOMM
Broadcom a dévoilé une proposition de rachat de Qualcomm pour 130 milliards de dollars sur une base proforma, incluant 25 milliards de dollars de dette. Broadcom propose précisément 70 dollars par action Qualcomm - Qualcomm cotait vendredi soir 61,81 dollars - répartis entre 10 dollars en action Broadcom et 60 dollars en cash. La proposition de Broadcom est soumise à la réussite du rachat de NXP par Qualcomm, pour 110 dollars par action.

MARVELL TECHNOLOGY
Marvell Technology est en négociations avancées en vue de racheter son concurrent américain, le fabricant de puces Cavium, selon des médias américains. La nouvelle entité issue de la fusion représenterait une capitalisation de 14 milliards de dollars. Les actionnaires de Cavium recevraient une prime modeste, indique le Wall Street Journal. La transaction pourrait être annoncée dans les prochaines semaines.

MICHAEL KORS
Michael Kors devrait ouvrir en hausse aujourd'hui alors que le groupe de prêt-à-porter a relevé ses prévisions pour l'exercice 2018 clos fin mars. Le management s'attend désormais à un chiffre d'affaires d'environ 4,59 milliards de dollars dont 215 millions à 225 millions de dollars de contribution de Jimmy Choo. La précédente guidance était de 4,275 milliards de dollars. Les ventes en comparable sont toujours attendues en repli d'environ 5%. Le nouveau bénéfice par action est compris entre 3,85 dollars et 3,95 dollars contre 3,62 dollars et 3,72 dollars prévu initialement.

MYLAN
Mylan a relevé les bornes basses de l'ensemble de ses fourchettes de prévisions pour cette année. Le groupe vise désormais un chiffre d'affaires annuel compris entre 11,75 et 12,05 milliards de dollars pour un bénéfice par action ajusté compris entre 4,45 et 4,70 dollars. La précédente guidance annuelle était d'un chiffre d'affaires 11,5/12,5 milliards pour un bénéfice par action de 4,30 à 4,70 dollars.

STARBUCKS
S&P a abaissé de A à A- sa note de crédit sur Starbucks afin de prendre en compte l'impact qu'aura sur ses paramètres de crédit son projet de retourner 15 milliards de dollars à ses actionnaires au cours des trois prochaines années. Pour financer les opérations de rachats d'actions ou de hausse du dividende, Starbucks a annoncé qu'il émettrait de la dette et piocherait dans son cash flow opérationnel. Dans ce contexte, le ratio dette nette sur Ebitda de Starbucks pourrait passer de 1,3 à 1,8/1,9 à court terme, juge S&P, même s'il devrait rester sous le seuil fatidique de 2.

TMOBILE/SPRINT/ALTICE USA
T-Mobile et Sprint, filiales américaines de Deutsche Telekom et Softbank, ont mis un terme à leurs discussions autour d'une possible fusion, a annoncé le premier samedi. Aucune explication précise n'a été donnée, si ce n'est que le deal envisagé n'aurait pas apporté suffisamment de valeur aux deux entreprises et à leurs actionnaires, comparé au développement de leur activité de manière indépendante. Mais une autre raison pourrait expliquer cet échec : quelques heures après cette annonce, Sprint a fait savoir qu'il avait signé un accord avec Altice USA, filiale américaine d'Altice.

TWITTER/CITIGROUP/APPLE/TIME WARNER
Quel est le point commun entre AccorHotels, Twitter, Time Warner, eBay ou encore Apple et Citigroup ? Toutes ces sociétés ont un actionnaire en commun, la société saoudienne HKC du prince Alwalid ben Talal. Ce dernier ferait partie des cibles de la vaste opération anti-corruption lancée ce week-end en Arabie Saoudite sans que l'on sache quelles conséquences ces arrestations pourraient avoir sur les participations du milliardaire. A Paris, AccorHotels est en tout cas sous pression après ces annonces.