Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - L'ouverture à Wall Street s'annonce en léger repli

AOF - 25 octobre 2017


(AOF) - Les prises de bénéfices devraient dominer à l'ouverture à Wall Street alors que les indices restent tout proches de leurs sommets historiques. La prudence pourrait être de mise avant la publication vendredi de la première estimation de la croissance américaine du troisième trimestre, attendue autour de 2,4%, en dépit d'une salve de publications d'entreprises globalement de bonne qualité. Boeing, Coca-Cola, Sprint, Freeport-McMoran, Walgreens ont dépassé les attentes même si AT&T et AMD ont déçu. Les futures cèdent 0,02% sur le Dow Jones à 23 398 pts et 0,13% sur le S&P 500.

Hier à Wall Street

Prompts à repartir à la chasse aux records à la moindre étincelle, les investisseurs américains ont logiquement bien accueilli l'indice PMI Composite flash publié hier par IHS-Markit pour le mois d'octobre. Ressorti à 55,7, il suggère une accélération de la croissance dans le secteur privé américain puisqu'il était de 54,8 en septembre. De plus, la tendance a été soutenue par des publications d'entreprises globalement solides, marquées pour un grand nombre d'entre elles (3M, UTC, Caterpillar...) par des relèvements de perspectives. Le Dow Jones a gagné 0,72% à 23 441,76 pts et le S&P 0,16%.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont augmenté de 2,2% en septembre. Elles avaient progressé de 2% en août (révisé de +1,7%) et les économistes les attendaient en croissance de 1% selon Reuters.

Les ventes de logements neufs en septembre seront dévoilées à su16h00.

Les valeurs à suivre

AMD
Le fabricant de microprocesseurs AMD est attendu en repli à Wall Street en raison de ses perspectives. Au troisième trimestre, le groupe cible en moyenne un recul de 15% de ses ventes par rapport au trimestre précédent, soit environ 1,396 milliard. Le groupe a enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 71 millions de dollars, représentant 7 cents par action, à comparer avec une perte nette de 406 millions de dollars, soit 50 cents par action, un an plus tôt à la même époque.

AT&T
AT&T a vu son bénéfice net reculer de 9% au troisième trimestre pour atteindre 3 milliards de dollars, soit 49 cents par action. Ajusté de 25 cents liés aux coûts d'amortissement, de fusion et à l'impact des ouragans, le bénéfice par action de l'opérateur est resté stable à 74 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel d'AT&T a atteint de son côté 39,7 milliards, en repli de près de 3%. Le consensus Zacks prévoyait 75 cents de bénéfice par action et 40,27 milliards de dollars de chiffre d'affaires. AT&T a vu sa base d'abonnés croitre de 3 millions au troisième trimestre.

BOEING
Boeing a relevé ses prévisions annuelles de free cash flow, de 12,25 à 12,5 milliards de dollars, et de bénéfice par action ajusté, de 9,80/10 dollars à 9,90/10,10 dollars. Son chiffre d'affaires 2017 est toujours prévu entre 90,5 et 92,5 milliards de dollars. L'avionneur évoque notamment des performances meilleures que prévu et une baisse plus marquée qu'attendu de son taux d'imposition. Boeing a maintenu sa prévision de 760 à 765 livraisons d'appareils commerciaux cette année.

CHIPOTLE
Chipotle Mexican Grill a vu son bénéfice net bondir de plus de 150% au troisième trimestre, à 19,61 millions de dollars ou 69 cents par action. Cet indicateur est net de deux impacts négatifs : l'un de 64 cents est lié aux dépenses rendues nécessaires par un incident de sécurité sur les données du groupe et l'autre, de 13 cents par action, correspond aux charges post-ouragans. Le chiffre d'affaires trimestriel de Chipotle, de son côté, a progressé de 8,8% à 1,13 milliard de dollars. La croissance en comparable a atteint 1%.

COCA-COLA
Coca-Cola a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à des réductions de coûts et le regain d'intérêt des consommateurs américains pour le Sprite. Au troisième trimestre, le champion mondial du soda a réalisé un bénéfice net en hausse de 38% à 1,45 milliard de dollars, soit 33 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 50 cents, au-dessus du consensus qui le donnait à 49 cents. Le chiffre d'affaires de Coca-Cola a reculé de 14,6% à 9,08 milliards de dollars. Le marché visait 8,72 milliards de dollars.

FREEPORT-MCMORAN
Freeport-McMoran a enregistré une croissance de près de 30% de son bénéfice net au troisième trimestre, à 280 millions de dollars ou 19 cents par action. Hors éléments exceptionnels, il s'est élevé à 34 cents par action contre un consensus de 29 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Freeport-McMoran a atteint, lui, 4,31 milliards de dollars, en croissance de 11%. Les analystes visaient 4,1 milliards.

HONEYWELL/DOWDUPONT
La Commission européenne a mis fin à son enquête antitrust portant sur la coopération entre Honeywell et DuPont (désormais DowDuPont) dans la production d'un nouveau réfrigérant utilisé dans les systèmes de climatisation des voitures. Le 21 octobre 2014, Bruxelles avait notifié aux deux groupes que cette coopération "est susceptible d'avoir limité la disponibilité et le développement technique de ce produit, en violation des règles de concurrence de l'UE". Les 12 avril, 18 avril et 6 juillet dernier, les plaintes déposées contre Arkema, Mexichem et l'ACEA dans ce dossier avaient été retirées.

JUNIPER
Moins de 15 jours après son profit warning, le spécialiste des équipements de réseaux Juniper Networks a présenté des résultats et des perspectives décevants. Au troisième trimestre, le bénéfice net a reculé de 1% à 174,4 millions de dollars, soit 46 cents par action. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 55 cents alors que le groupe visait entre 54 et 56 cents. Le consensus FactSet s'élevait à 56 cents. Le chiffre d'affaires a reculé de 2% à 1,258 milliard de dollars alors que le marché ciblait 1,28 milliard de dollars.

SPRINT
Sprint a signé au deuxième trimestre clos fin septembre sa meilleure conquête commerciale depuis deux ans, avec le recrutement de 279 000 abonnés sur le segment Postpayé et de 95 000 abonnés en Prépayé. Au total, en incluant donc les ventes en gros, 378 000 nouveaux forfaits mobiles ont été signés chez Sprint. L'opérateur téléphonique a réduit sa perte nette au deuxième trimestre, à -48 millions de dollars contre -142 millions un an plus tôt. La perte par action de Sprint a ainsi atteint 1 cent. Son chiffre d'affaires, de son côté, a baissé de 3,8% à 7,9 milliards de dollars.

TEXAS INSTRUMENTS
Le fabricant de semi-conducteurs Texas Instruments a dévoilé hier soir des résultats supérieurs aux anticipations. Au troisième trimestre, le concurrent de STMicroelectronics a enregistré une hausse de 26% de son bénéfice net à 1,285 milliard de dollars, soit 1,26 dollar par action. Le consensus Reuters a été dépassé de 14 cents. Le chiffre d'affaires a, lui, augmenté de 12% à 4,116 milliards de dollars, dépassant les attentes de Wall Street : 3,91 milliards de dollars. Texas Instruments a continué à bénéficier d'une forte demande pour ses produits destinés aux automobiles et à l'industrie.

VISA
Le spécialiste des moyens de paiement Visa a présenté des résultats trimestriels meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin septembre, le bénéfice net a atteint 2,14 milliards de dollars, soit 90 cents par action, contre 1,93 milliard de dollars, ou 70 cents par action, un an plus tôt. Il a dépassé de 5 cents le consensus Thomson Reuters. Les revenus ont progressé de 14% à 4,9 milliards de dollars grâce notamment à l’acquisition de Visa Europe. Le marché attendait seulement 4,62 milliards.

WALGREENS BOOTS
Walgreens Boots Alliance a publié un bénéfice net de 802 millions de dollars au titre de son quatrième trimestre clos fin août, contre plus d'un milliard de dollars un an plus tôt, soit 76 cents par action. Hors éléments exceptionnels, et notamment des coûts liés à l'acquisition de Rite Aid, le bénéfice par action de la chaine de pharmacies a atteint 1,31 dollar contre un consensus Zacks de 1,22 dollar. Le chiffre d'affaires trimestriel de Walgreens est également ressorti au-delà des attentes, à 30,1 milliards de dollars, en croissance de 5,3%, alors qu'il était anticipé à 30,05 milliards.