Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - L'ouverture s'annonce positive, la situation se stabilise dans les émergents

AOF - 14 août 2018


(AOF) - Le rebond des marchés actions ne devrait pas rester circonscrit au Vieux-Continent puisque les futures sur indices américains annoncent une ouverture dans le vert à Wall Street. Ils gagnent 0,33% sur le Dow Jones, 0,3% sur le S&P et 0,42% sur le Nasdaq. Après deux jours de tensions liées à la dégringolade de la livre turque, qui a fait craindre un effet domino sur d'autres actifs émergents, la situation semble se stabiliser. La devise turque rebondit et les taux longs ne bougent plus. Côté valeurs, Home Depot et Tapestry ont dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Hier à Wall Street

Les investisseurs sont restés nerveux hier face à la crise turque. Si la baisse de Wall Street est bien moindre que celle enregistrée vendredi, au plus fort des tensions, elle n’en est pas moins significative. En effet, bien orientée en début de séance, la Bourse américaine s’est retournée à la mi-journée, signe que le stress reste fort. Si les valeurs technologiques ont plutôt bien résisté, elles ont fini par être emportées elles aussi. Les banques continuent à souffrir du risque (géo)politique. Le Dow Jones a perdu 0,50% à 25 187,70 points, le S&P 0,40% à 2 821,93 points et le Nasdaq 0,25%.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les prix à l'importation ont stagné en juillet après avoir baissé de 0,1% (révisé de -0,4%) en juin. Les prix à l'export ont, eux, baissé de 0,5% en juillet après avoir augmenté de 0,2% (révisé de +0,3%) en juin. Le consensus Reuters était de +0,1% et +0,2%.

Les valeurs à suivre


CARLYLE
Le groupe de capital-investissement Carlyle aurait entamé des préparatifs en vue d'une introduction en Bourse du chimiste allemand Atotech, selon les informations de Reuters. L'ancienne filiale de Total pourrait être valorisée près de cinq milliards de dollars, ajoute l'agence de presse. L'opération serait prévue pour l'année prochaine à New York et une cotation en Allemagne serait également envisagée, poursuit Reuters. Aucun commentaire officiel n'est disponible pour le moment.

CIGNA/EXPRESS SCRIPTS
Carl Icahn n’entend plus demander aux actionnaires de l'assureur américain Cigna de voter contre le rachat d'Express Scripts pour plus de 50 milliards de dollars. L'investisseur activiste a changé son fusil d’épaule alors que les sociétés de conseil Glass Lewis, mais également Institutional Shareholder Services (ISS) et le fonds spéculatif Glenview Capital Management ont apporté leur soutien à l'opération. Une semaine auparavant, Carl Icahn recommandait de voter contre le rachat d’Express Scripts.

HOME DEPOT
Home Depot a relevé sa guidance de résultats annuels. Le distributeur spécialisé coté à Wall Street vise désormais une croissance de ses ventes d'environ 7% cette année, dont +5,3% en données comparables. De plus, son bénéfice par action devrait augmenter de 29,2% pour atteindre 9,42 dollars. Jusqu'à présent, Home Depot ciblait une croissance de ses ventes de 6,7% cette année, dont 5% en comparable. Son bénéfice par action était annoncé en hausse de 28% à 9,31 dollars.

MATTEL
Mattel a fait passer son Conseil d'administration de sept à neuf membres avec les nominations d'Adriana Cisneros et Roger Lynch. La première est la directrice générale (CEO) de Cisneros Group depuis septembre 2013. Cette société est présente dans le secteur des médias, des loisirs et de la publicité digitale. Roger Lynch, pour sa part, est PDG de Pandora Media depuis septembre 2017.

TAPESTRY
Tapestry, anciennement Coach, a dévoilé un bénéfice net de 211,7 millions de dollars, ou 73 cents par action, au titre du quatrième trimestre 2018 clos fin juin. Il a progressé de 39,5%. En données ajustées, il ressort à 60 cents par action. Les ventes du groupe de mode ont augmenté de leur côté de près de 31%, à 1,48 milliard de dollars. Le consensus FactSet était de 57 cents par action et 1,47 milliard de dollars de ventes.

TESLA 
Elon Musk a annoncé hier soir sur Twitter travailler avec Silver Lake et Goldman Sachs sur son projet de retirer Tesla de la cote. "Je suis ravi de travailler avec Silver Lake et Goldman Sachs comme conseillers financiers, avec en plus Wachtell, Lipton, Rosen & Katz et Munger, Tolles & Olson comme conseillers juridiques sur la proposition de retirer Tesla de la cote", a tweeté le PDG de Tesla.