Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Nouvelle hausse attendue, Warren Buffett en vedette

AOF - 26 février 2018


(AOF) - Les marchés américains devraient débuter cette semaine comme ils ont fini la précédente : en hausse. Le S&P 500 a même terminé vendredi au-delà du niveau des 2 735 points, qui est considéré comme une résistance importante par les analystes techniques. Le marché américain devrait donc repartir à l'assaut de ses plus hauts de 2018. Du côté des valeurs, Berkshire Hathaway a dévoilé un bénéfice net dopé par la réforme fiscale américaines tandis que son patron, Warren Buffett, s'est plaint du niveau trop élevé du prix des sociétés. Les futures sur le Dow Jones gagnent 0,56% peu après 15 heures.

Hier à Wall Street


Les marchés actions américains ont prolongé leur rebond vendredi, le Dow Jones repassant au-dessus des 25 000 points, à 25 309,99 pts, à la faveur d'une hausse de 1,39%. Le S&P, de son coté, a gagné 1,60% à 2 747,30 pts. En quatre séances - la semaine a été raccourcie compte tenu du lundi férié du Jour des Présidents - le Dow Jones s'est apprécié de 0,36%. Les investisseurs continuent donc à se réexposer aux actifs risqués même si la prudence reste de mise comme en témoigne le sursaut de nervosité enregistré après les "minutes" de la Fed. Quant aux résultats d'entreprises, ils restent solides.

Les chiffres macroéconomiques

La seule statistique du jour sera américaine : il s'agira des ventes de logements neufs en janvier qui seront publiées à 16h00.

Les valeurs à suivre


BERKSHIRE HATHAWAY
Berkshire Hathaway a enregistré des résultats opérationnels en fort repli, mais un bénéfice net en très forte progression au quatrième trimestre. La société d'investissement de Warren Buffett a vu son bénéfice net passer de 6,286 milliards de dollars à 32,551 milliards de dollars en un an, gonflé à hauteur de 29,1 milliards de dollars par l'impact de la réforme fiscale américaine. Sur l'année, Berkshire Hathaway affiche ainsi un bénéfice net de 44,94 milliards de dollars contre 24,07 milliards en 2016.

FIAT CHRYSLER

Fiat Chrysler Automobiles devrait mettre fin progressivement à la production de véhicules fonctionnant au diesel d'ici 2022, selon les informations du Financial Times. L'annonce devrait être officialisée le 1er juin par le constructeur italo-américain, poursuit le quotidien financier britannique. Cette annonce aurait pour cause la chute de la demande pour ce type de véhicules, dans un contexte marqué par des " dieselgate " successifs.

GENERAL ELECTRIC
General Electric proposera trois nouveaux administrateurs lors de la prochaine Assemblée générale des actionnaires. Le conglomérat américain précise que son conseil d’administration comptera un nombre réduit de 12 membres, conformément à ce qui avait été annoncé précédemment.

MEREDITH
Meredith, qui a finalisé l'acquisition du groupe Time fin janvier, va céder sa filiale britannique Time UK à la société de private equity Epiris. Avant de passer dans le giron de Meredith, Time était déjà en train de discuter de cette cession. La transaction devrait être finalisée dans le courant du premier trimestre.

QUALCOMM/BROADCOM

Après deux rencontres, Broadcom et Qualcomm - le premier souhaitant racheter le second - ont enregistré des avancées dans des domaines clés, dont l'aspect réglementaire, mais le prix reste la pierre d'achoppement en vue d'un accord. Le conseil d'administration de Qualcomm a donc encouragé celui de Broadcom à débuter des négociations sur le prix. Broadcom propose actuellement 79 dollars par titre du spécialiste des puces pour smartphone, prix réduit de 3 dollars la semaine dernière car Qualcomm avait relevé le prix de son offre sur NXP.