Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Nouvelle progression attendue malgré des créations d'emplois décevantes

AOF - 05 janvier 2018


(AOF) - Les marchés américains sont toujours attendus en hausse en dépit de créations d'emplois plus faibles que prévu en décembre. 148 000 postes ont été créés le mois dernier, un chiffre inférieur au consensus Reuters de 190 000. Cette déception a été compensée par une accélération de la croissance des salaires, qui ont augmenté de 2,5% après +2,4% en novembre. Côté valeur, Constellation Brands est attendue en repli en raison de ventes décevantes. Trente minutes avant l'ouverture, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent 0,39% à 2 734,25 points et 0,50% à 6 636,75 points.

Hier à Wall Street


Nouveaux records pour Wall Street avec notamment un Dow Jones au-dessus des 25 000 points pour la première fois de son histoire. L'optimisme des investisseurs a continué d'être alimenté par les bonnes nouvelles sur le front de l'économie. Les enquêtes auprès des directeurs d'achat ont confirmé l'accélération de la croissance en zone euro. Par ailleurs, les créations d'emplois privés aux Etats-Unis ont battu le consensus. Le Dow Jones a gagné 0,61% à 25 075,13 points. Le Nasdaq a progressé, lui, de 0,18% à 7 077,92 points.

Les chiffres macroéconomiques

Les Etats-Unis ont créé 148 000 postes en décembre, un chiffre inférieur au consensus Reuters de 190 000. Le chiffre de novembre a été réduit de 244 000 à 211 000 tandis que celui d’octobre a été relevé, de 228 000 à 252 000. Le taux de chômage est, lui, resté stable à 4,1%, comme attendu.

Le déficit commercial américain est ressorti à 50,5 milliards de dollars en novembre, dépassant le consensus Reuters s'élevant à 49,5 milliards. Il s'était élevé à 48,9 milliards de dollars en octobre.

L'indice ISM Services de décembre et les commandes à l'industrie en novembre tomberont à 16h.

Les valeurs à suivre


CONSTELLATION BRANDS
Le fabricant et distributeur de boissons alcoolisées Constellation Brands a dévoilé des ventes plus faibles que prévu. Au troisième trimestre, clos fin novembre, son bénéfice net a atteint 491,1 millions de dollars, soit 2,44 dollars par action, contre 405,9 millions et 1,98 dollar, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 2 dollars contre un consensus FacSet de 1,89 dollar. Ses ventes ont, elles, reculé de 1% à 1,799 milliard de dollars alors que Wall Street visait 1,867 milliard de dollars.

MORGAN STANLEY
La banque américaine Morgan Stanley a annoncé qu’elle enregistrerait une charge exceptionnelle de 1,25 milliard de dollars dans ses comptes du quatrième trimestre afin de prendre en compte l’impact de la réduction du taux d’imposition sur ses actifs d’impôts différés. Dans un document auprès de la SEC, elle rappelle la décision de l’administration américaine de réduire le taux de l’impôt sur les sociétés de 35% à 21%.