Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Prolongement de la hausse attendu

AOF - 27 mars 2018


(AOF) - Même après la forte poussée haussière de seconde partie de séance hier, les investisseurs ont conservé de la poudre au sec. Les indices américains sont attendus en hausse alors que le scénario d'une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis n'a pas leur faveur. Les deux puissances économiques auraient en effet trop à perdre. Au chapitre des valeurs, IHS-Markit et Red Hat sont attendus en hausse grâce à leurs résultats. Un peu plus de trente minutes avant la cloche, les futures sur le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent 0,40% à 2 670,25 points et 0,72% à 6822,25 points.

Hier à Wall Street


Le rebond de Wall Street a non seulement tenu le choc du retournement à la baisse des marchés européens mais il s'est même amplifié en deuxième partie de séance. A la clôture, le Dow Jones a gagné 2,84% à 24 202,60 points et le S&P & repris 2,72% à 2 658,55 points. Les investisseurs sont donc revenus à bon compte sur les actifs risqués, après leur chute de près de 6% enregistrée la semaine dernière, sur fond de rumeurs de négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Plutôt que de se lancer dans une surenchère protectionniste, les deux puissances opteraient pour la discussion.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller de janvier sera dévoilé à 15h00. Il sera suivi à 16h00 par l'indice de confiance du consommateur pour mars.

Les valeurs à suivre


CARLYLE

Akzo Nobel a annoncé de la vente de sa branche de chimie de spécialités à la société de capital-investissement Carlyle et au fonds souverain de Singapour GIC pour 10,1 milliards d'euros, dette comprise. Le groupe néerlandais met en œuvre son plan de recentrage sur son cœur de métier : la peinture et les revêtements. Une annonce concernant l'avenir de la division chimie de spécialités était attendue depuis plusieurs mois. L'an dernier, après être parvenu à repousser l'offensive de l'américain PPG, Akzo s'était engagé à se séparer de sa division.

GENERAL MOTORS
Le bras de fer se poursuit pour General Motors. Le constructeur automobile américain a indiqué que sa branche sud-coréenne, GM North Korea, serait mise en faillite, si son syndicat n'acceptait pas un plan de restructuration de la société d'ici au 20 avril prochain. Depuis février dernier, une restructuration est en cours chez GM Korea, qui s'avère déficitaire. GM avait annoncé, le 13 février dernier, la fermeture de son site de Gunsan, en Corée du Sud, d'ici la fin du mois de mai 2018.

IHS-MARKIT
IHS-Markit a dévoilé un bénéfice net de 241,3 millions de dollars au titre de son premier trimestre 2018 clos fin février, contre 66 millions un an plus tôt. Le bénéfice par action de la société d'études est ressorti à 59 cents. Hors éléments exceptionnels, il a atteint 53 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel d'IHS-Markit a progressé de son côté de 10% au premier trimestre, à 932,1 millions de dollars. La croissance organique a été de 6%. Le consensus Thomson Reuters était de 50 cents par action et de 907 millions de dollars de chiffre d'affaires.

RED HAT

Red Hat a dévoilé des résultats meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, clos fin février, le spécialiste des technologies open source a enregistré une perte nette de 12,55 millions de dollars, soit 7 cents par action, contre un bénéfice de 65,8 millions de dollars, ou 36 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, dont une charge de 123 millions de dollars liée à la réforme fiscale américaine, le bénéfice par action de Red Hat est ressorti à 91 cents. Ses ventes ont augmenté de 23% à 772 millions de dollars. Elles ont progressé de 18% à taux de change constants.

VIACOM
Viacom a signé un partenariat stratégique avec Day Zero Productions, la société de production de Trevor Noah qui incarne l'émission "The Daily Show with Trevor Noah." Viacom va investir un montant non dévoilé dans Day Zero et bénéficiera de l'exclusivité de diffusion de l'ensemble de ses productions à venir, sur tous les supports linéaires comme digitaux.