Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Retour au calme

AOF - 03 avril 2018


(AOF) - Les marchés actions américains devraient rebondir après le net repli enregistré la veille. Les investisseurs vont reprendre leur souffle, voire se permettre quelques rachats à bon compte après une période difficile. Après l'émergence des craintes inflationnistes et la crainte d'une guerre commerciale, entre les Etats-Unis et la Chine, les investisseurs se sont inquiétés des niveaux de valorisation atteints ces dernières semaines par les valeurs technologiques aux Etats-Unis. Vers 15h20, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 gagnent 0,7% à 2 593 points et 0,99% à 6 456 points.

Hier à Wall Street

Alors que les investisseurs européens prolongeaient hier leur week-end pascal, les cotations ont repris à Wall Street. A l'orée de ce deuxième trimestre, il n'y a pas eu de miracle pour les Bourses américaines qui ont clôturé en nette baisse dans un contexte toujours marqué par le malaise sur le front de la tech et la forte tension commerciale avec la Chine. Pékin a annoncé des droits de douane sur une série de produits américains en réponse aux décisions protectionnistes prises par Trump ces dernières semaines. Le Dow Jones a perdu 1,90% à 23 644,19 points et le S&P 2,23% à 2 581,88 points.

Les chiffres macroéconomiques

Aucun indicateur n'est attendu.

Les valeurs à suivre

GENERAL ELECTRIC
General Electric (GE) Healthcare va céder pour 1,05 milliard de dollars d'actifs au fonds de private equity Veritas Capital. Ces actifs comprennent les activités de gestion des finances des entreprises du secteur de la santé, de gestion des soins ambulatoires ainsi que de gestion des ressources humaines. Cette transaction devrait être finalisée au cours du troisième trimestre 2018.

GENERAL MOTORS
General Motors arrêtera de publier ses données de ventes mensuelles, estimant que ses chiffres ne reflètent pas de manière fiable les évolutions réelles du marché. Le constructeur automobile américain explique que ces données sont impactées par diverses variables, telles que la météo ou le lancement de nouveaux modèles. De ce fait, le groupe américain entend publier ses chiffres de ventes de manière trimestrielle.

NETFLIX
EuropaCorp "ne confirme pas les rumeurs de presse" évoquant l'imminence d'un rachat par Netflix, a indiqué un porte-parole du groupe à AOF. La société de production de films répète également ce qu'elle a déjà indiqué plusieurs fois depuis le début de l'année, à savoir que "des discussions ont lieu avec plusieurs partenaires potentiels industriels et/ou financiers. Ces discussions se passent dans la sérénité et la confiance". De plus, EuropaCorp réaffirme qu'elle "n'est entrée en exclusivité avec aucun des partenaires potentiels en question."

PFIZER
La biotech américaine Allogene entend reprendre la collaboration stratégique initialement formée en juin 2014 entre Pfizer et le français Cellectis pour développer des immunothérapies CAR-T sur étagère. Plus tôt aujourd'hui, Pfizer et Allogene ont annoncé la signature d'un accord d'apport partiel d'actifs relatifs au portefeuille de thérapies CAR-T allogéniques de Pfizer, qui comprend 16 actifs précliniques ainsi que UCART19, une thérapie allogénique CAR-T actuellement en étude clinique de phase 1 pour le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA).

TESLA
Après plusieurs séances difficiles, Tesla devrait pouvoir rebondir à l’ouverture des marchés américains. Le poisson d’avril de son dirigeant Elon Musk, évoquant la faillite du constructeur de véhicules électriques, n’a pas fait du bien au titre. Par ailleurs, des doutes persistent quant à la capacité du constructeur à honorer ses objectifs de production de son Model 3, un véhicule crucial pour l’avenir de Tesla. Ces interrogations s’inscrivent dans un contexte déjà agité pour le groupe américain.