Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Stabilité attendue : Donald la menace

AOF - 23 juillet 2018


(AOF) - Les marchés américains devraient ouvrir proches de l'équilibre. Si les résultats devraient continuer à animer les Bourses cette semaine, Donald Trump continue de jouer les perturbateurs avec ses menaces et commentaires via twitter ou d'autres médias. Après avoir critiqué la politique monétaire de la Fed, le président américain menace de taxer la totalité des importations chinoises. Pendant ce temps, le yuan continue de reculer, alimentant les craintes de déplacement de la guerre commerciale vers le marché des changes. Vers 15 heures, les futures sur le S&P 500 grappillent 0,02% à 2 801,25 pts

 

Hier à Wall Street


Wall Street a clôturé vendredi proche de l’équilibre alors que les investisseurs avaient semblé, pendant la majeure partie de la séance, passer outre les dernières menaces de Donald Trump. Ce dernier a réaffirmé qu’il pourrait imposer des droits de douanes sur 500 milliards d'importations chinoises. Il a aussi critiqué la politique de resserrement monétaire de la Fed. Du côté des valeurs, la saison des résultats s’est poursuivie avec notamment Microsoft et General Electric. Le Dow Jones a terminé à -0,03% et 25 058,12 points et est resté stable sur la semaine. Le S&P a lâché un modeste 0,09%.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs se contenteront des reventes de logements en juin aux Etats-Unis, à 16h.

Les valeurs à suivre


BLACKSTONE

La Commission européenne a approuvé la prise de contrôle (55%) de la branche Financial & Risk de Thomson Reuters par Blackstone pour 20 milliards de dollars, dette incluse. L'opération avait été annoncée fin janvier. Thomson Reuters conservera 45% du capital de sa principale division (plus de la moitié du chiffre d'affaires annuel total). Thomson Reuters conservera la division information, Reuters News, ainsi que ses divisions Legal and Tax et Accounting.

FIAT CHRYSLER

C'est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de " poursuivre d'autres intérêts professionnels ". Altavilla, tout comme Mike Manley, faisait partie des successeurs potentiels à Sergio Marchionne. Pour mémoire, FCA a annoncé samedi que Mike Manley était désigné directeur général en lieu et place de Sergio Marchionne, dont l'état de santé s'est dégradé

HALLIBURTON
Halliburton a réalisé au deuxième trimestre 2018 un bénéfice net de 511 millions de dollars, ou 58 cents par action, contre 28 millions, ou 3 cents par action un an plus tôt. Au deuxième trimestre 2017, la société américaine de services pétroliers avait comptabilisé 262 millions de dollars de charges exceptionnelles. Hors éléments exceptionnels, le BPA est ressorti à 58 cents, conformément aux attentes. Le chiffre d'affaires a grimpé de 24% à 6,15 milliards, un montant supérieur au consensus qui le donnait à 6,11 milliards.

HASBRO

Hasbro a vu son bénéfice net reculer de près de 11% au deuxième trimestre, à 60,299 millions de dollars ou 48 cents par action. Ses ventes ont baissé de 7% à 904,5 millions de dollars. Le consensus Zacks était de 29 cents par action et 844,2 millions de dollars. L'activité trimestrielle d'Hasbro a une fois encore été pénalisée par la liquidation de Toys“R”Us aux Etats-Unis et à l'international.

KKR
KKR est chef de file d'un consortium qui va acquérir la société LCY Chemical pour 1,56 milliard de dollars, ou 47,8 milliards de dollars taïwanais. La société d'investissement américaine va débourser 56 dollars de Taïwan par action LCY, un montant qui intègre un dividende de 2,90 dollars par action. Le prix proposé par KKR représente une prime de 17,28% par rapport au cours de clôture de LCY vendredi dernier.

LOWE'S
Le nouveau patron de Lowe's, Marvin R. Ellison, continue à mettre en place son équipe de direction suite à son entrée en poste le 2 juillet dernier. La dernière nomination en date est celle de Joseph M. Mcfarland III comme vice-président exécutif en charge des magasins du groupe. Ellison est allé le recruter chez son ancien employeur, JCPenney. McFarland a passé, avant JCPenney, 22 ans chez Home Depot.

SYNTEL

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur l'action Syntel par rapport au cours moyen pondéré par les volumes sur les 30 derniers jours de Bourse. Syntel apporte des solutions dans le digital reconnues par les principaux analystes industriels comme étant parmi les plus avancées dans les domaines du Cloud, des réseaux sociaux, du mobile, de l'analyse de données, de l'internet des objets, et de l'automatisation.

TESLA

Tesla aurait demandé à ses fournisseurs de lui rendre une partie des sommes perçues depuis 2016, afin de lui permettre d'atteindre son objectif de rentabilité, selon les informations du Wall Street Journal. Le constructeur automobile américain se trouve à une période cruciale de son développement, tâchant de devenir un producteur automobile de masse avec sa Model 3.