Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Vers un début de semaine dans le vert

AOF - 16 avril 2018


(AOF) - Wall Street est attendu dans le vert pour commencer la semaine. Non seulement, les investisseurs ne manifestent aucune aversion pour le risque après les frappes occidentales sur la Syrie mais, en plus, réagissent favorablement au rebond plus marqué que prévu des ventes au détail de mars. Pour le reste, aucun signe d'une escalade militaire ou dans le dossier commercial n'est à déplorer ce week-end. Du côté des valeurs, la saison des publications du premier trimestre continue avec les résultats de Bank of America. Les futures s'apprécient de 0,68% sur le Dow Jones et de 0,65% sur le S&P 500.

Hier à Wall Street

Wall Street s'est encore cherché une direction toute la semaine dernière dans un contexte de nervosité accrue par les tensions géopolitiques. Vendredi, les indices ont donc terminé en légère baisse, effaçant une partie de leurs gains de la veille, pénalisés de surcroit par l'annonce d'une dégradation plus forte que prévu de la confiance du consommateur. Toutefois, le bilan sur la semaine est positif. Le Dow Jones a cédé 0,5% à 24 360,14 pts et le S&P 0,29% à 2 656,30 pts. En cinq séances, le premier a gagné 1,8% et le second 2%. Les résultats bancaires n'ont pas enthousiasmé les investisseurs.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont progressé de 0,6% au mois de mars, là où les économistes anticipaient une hausse de 0,4%. Elles avaient baissé de 0,1% en février.

L’indice manufacturier de la Fed de New York est ressorti à 15,80 en avril, contre un consensus Reuters de 18,80 et 22,50 en mars.

Ils seront suivis à 16 heures par l'indice immobilier NAHB d'avril et les stocks des entreprises de février.

Les valeurs à suivre

BANK OF AMERICA
Quatrième banque à présenter ses comptes du premier trimestre, Bank of America a fait mieux que prévu. Sur cette période, le bénéfice net a progressé de 30% à 6,9 milliards de dollars, soit 62 cents par action. Ce dernier a dépassé de 3 cents le consensus Thomson Reuters. Ses revenus, hors charges d'intérêt, ont augmenté de 4% à 23,1 milliards de dollars alors que le marché visait 23,04 milliards. Bank of America a bénéficié du dynamisme de sa banque de détail, dont le produit net bancaire a augmenté de 9% à 9 milliards de dollars et le bénéfice net de 42% à 2,7 milliards de dollars.

GENERAL ELECTRIC
General Electric (GE) a annoncé vendredi avoir inscrit une charge de 4,24 milliards de dollars au premier trimestre et avoir revu à la baisse ses bénéfices par action 2016 et 2017, comme il l'avait annoncé en février dernier, suite à l'adoption d'une nouvelle méthode comptable. Ainsi, le bénéfice par action de 2016 sera réduit de 13 cents, tandis que celui de 2017 sera abaissé de 17 cents (contre 16 cents annoncés précédemment).

NAVISTAR
Volkswagen Truck and Bus pourrait se porter acquéreur de l’intégralité de l’américain Navistar International, selon les propos de Matthias Gründler, le directeur financier de la division poids lourds de Volkswagen. L’opération pourrait faire sens selon le responsable, alors que le constructeur allemand possède déjà près de 17% de l’américain depuis 2016. Cette annonce intervient dans un contexte de vaste réorganisation pour Volkswagen, qui vient de changer de dirigeant et envisage une introduction en bourse pour sa division poids lourds.

PALO ALTO
Palo Alto Networks, spécialiste de la sécurité réseau de nouvelle génération, a annoncé avoir conclu un accord ferme de rachat portant sur la société israélienne Secdo. Les modalités de rachat n'ont pas été dévoilées. Avec cette acquisition, l'éditeur dote sa solution Palo Alto Networks Traps de protection avancée des postes de travail et son Application Framework d'une solution de détection et de remédiation (EDR) – dont des fonctions de collecte et de visualisation de données – qui amélioreront leur capacité à détecter et à faire barrage en un clin d'œil aux attaques les plus furtives.

TECHNIPFMC
TechnipFMC a remporté auprès de BP un contrat d'ingénierie d’avant-projet détaillé (FEED) pour l'unité flottante de production, stockage et déchargement (FPSO) destinée au développement du champ Tortue/Ahmeyim, un projet majeur de gaz naturel liquéfié situé au large de la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal. L'accord entre les deux entreprises comprend un mécanisme permettant une transition de ce contrat vers un contrat EPCI (ingénierie, fourniture des équipements, construction et installation) à un stade ultérieur.

XEROX
Xerox est l'objet d'une plainte du milliardaire activiste, Darwin Deason, qui accuse le Directeur général, Jeff Jacobson, d'avoir conclu un accord de rapprochement avec Fujifilm alors que le Conseil d'administration lui avait demandé d'arrêter les négociations, affirme le Wall Street Journal. Le Conseil d'administration a par la suite donné son feu vert à cette opération. Le président de Xerox, Robert Keegan, a répondu dimanche que Jeff Jacobson " était pleinement autorisé à mener des discussions avec Fujifilm ".