Bourse

Marchés

Analyse AOF pré-ouverture Wall Street - Wal-Mart et Cisco sonnent l'heure du rebond

AOF - 16 novembre 2017


(AOF) - Les marchés actions américains devraient rebondir dans le sillage des places asiatiques et européennes. Les investisseurs, qui avaient besoin de souffler après une longue période de hausse, vont se focaliser sur les actualités du jour. Du côté macroéconomique, les publications sont mauvaises : hausse inattendue des inscriptions au chômage et baisse du Philly Fed. Du côté entreprises, en revanche, Cisco et Wal-Mart ont dévoilé des chiffres trimestriels meilleurs que prévu. Vers 14h50, les futures sur S&P500 et Nasdaq 100 gagnent 0,28% à 2 572,25 points et 0,38% à6 289,75 points.

Hier à Wall Street

Nouvelle séance de baisse sans nuance à Wall Street. Outre les incertitudes persistantes liées à la réforme fiscale, qui restent en filigrane des marchés depuis plusieurs jours maintenant, les indices actions ont été à nouveau sous la pression de la baisse des cours du pétrole. Ces derniers restent pénalisés par l'abaissement des perspectives de l'AIE concernant la demande mondiale de brut, une vision que la hausse inattendue des stocks américains a plutôt conforté. D'autre part, des statistiques peu brillantes ont pesé. Le DJIA a perdu 0,59% à 23 271,28 pts et le S&P 0,55% à 2 564,62 pts.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice Philly Fed, qui mesure l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie, est ressorti en novembre à 18,9. Les économistes tablaient sur 24,6 après 27,9 en octobre.

Les prix à l'importation, hors pétrole, ont progressé de 0,2% en octobre après +0,3% en septembre. Les prix à l'exportation, hors agriculture, ont reculé de 0,3% après une hausse de 0,9% en septembre (chiffre révisé de +1%).

249 000 nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont été comptabilisées au cours de la semaine close le 11 novembre. Les économistes attendaient 234 000 après 239 000 la semaine précédente.

La production industrielle d'octobre sera publiée à 15h15.

Les valeurs à suivre

BEST BUY
Best Buy a publié un résultat net du troisième trimestre, clos fin octobre, de 239 millions de dollars soit 78 cents par action contre 194 millions et 61 cents par action l'année dernière. Le consensus FactSet était de 78 cents. Le chiffre d'affaires de l'enseigne de vente d'électronique s'est établi à 9,32 milliards de dollars contre 8,95 milliards de dollars il y a un an. La croissance en comparable a été de 4,4%. Les analystes attendaient 9,36 milliards de dollars et 4,9% de croissance comparable.

CISCO
Le spécialiste des équipements de réseaux Cisco a dévoilé hier soir des résultats meilleurs que prévu et des perspectives de ventes favorables. Au premier trimestre, clos fin octobre, le groupe a vu son bénéfice net augmenter de 3% à 2,4 milliards de dollars, soit 48 cents par action. Le bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, est ressorti à 61 cents, soit 1 cent de mieux que le consensus Reuters. Le chiffre d'affaires de Cisco a reculé de 1,75% à 12,14 milliards de dollars, dépassant légèrement les anticipations de Wall Street : 12,11 milliards.

PROCTER & GAMBLE
Nelson Peltz, patron de du fonds Trian, aurait finalement été élu administrateur de Procter & Gamble par les actionnaires contredisant les résultats provisoires publiés en octobre. Nelson Peltz disposerait de 42 780 actions de plus que son concurrent, Ernesto Zedillo. Le groupe d’agroalimentaire a souligné que ce résultat n’était pas encore définitif. La réponse finale dans les prochaines semaines.

VIACOM
Le groupe de médias Viacom a présenté des résultats plus faibles que prévu et des revenus plus élevés. Le propriétaire de MTV et des studios Paramount a enregistré au quatrième trimestre, clos fin septembre, un bénéfice net de 674 millions de dollars, soit 1,67 dollar par action, en nette amélioration sur un an : respectivement 254 millions et 64 cents. Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 77 cents, inférieur de 9 cents au consensus Thomson Reuters. Ses revenus ont progressé de 3% à 3,32 milliards d'euros alors que le marché visait seulement 3,23 milliards.

WAL-MART
Wal-Mart devrait ouvrir en hausse après avoir relevé ses objectifs de bénéfice par action 2018. Le numéro un mondial de la distribution s'attend à un BPA compris entre 4,38 dollars et 4,46 dollars. La précédente guidance était une fourchette de 4,30 - 4,40 dollars par action. Au troisième trimestre, le groupe a publié un résultat net de 1,75 milliards de dollar, soit 58 cents par action, contre un bénéfice de 3,03 milliards et 98 cents par action un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 1 dollar, soit 3 cents de mieux que le consensus FactSet.