Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Dans le vert, les marchés européens reprennent leur souffle

AOF - 20 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens tentent de rebondir ce mercredi, après plusieurs séances consécutives de repli. Toutefois, les opérateurs resteront attentifs à l’évolution des relations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Les deux superpuissances se sont en effet engagées dans une logique de surenchère concernant leurs droits de douane respectifs. Sur le front macroéconomique, les investisseurs tourneront leurs regards vers les USA, avec notamment la balance des comptes courants du 1er trimestre. Vers 12h10, le CAC 40 avance de 0,33% à 5 408,67 pts et l’Eurostoxx50 de 0,59% à 3 455,41 pts.

Salvatore Ferragamo chute de près de 7% à 22,88 euros, pénalisé par le placement de 3,5% de son capital. La holding de la famille, Ferragamo Finanziaria, a en effet initié la vente d'une part de 3,5% dans le groupe de luxe italien. Selon deux courtiers cités par Reuters, la transaction va se faire à un prix de 23,25 euros par action, soit une décote de 5,2% par rapport au cours de clôture de 24,53 euros de mardi.

Engie (+0,04% à 13,20 euros) a annoncé son désengagement du charbon en Asie-Pacifique. En effet, le groupe a cédé au thaïlandais Global Power Synergy Public Company (GPSC) sa participation de 69,1% dans Glow, producteur d'électricité coté à la bourse de Thaïlande, pour environ 2,6 milliards d'euros. La journée n'est cependant pas remplie que de bonnes nouvelles pour Engie. Au terme d'une enquête approfondie ouverte en septembre 2016, la Commission européenne a conclu que deux séries de décisions fiscales anticipatives émises par le Luxembourg ont artificiellement réduit la charge fiscale d'Engie dans ce pays pendant une dizaine d'années, sans la moindre justification valable. Résultat, le Luxembourg doit maintenant récupérer quelque 120 millions d'euros d'impôts non payés.


AB Science bondit de 8,80% à 4,8960 euros après une bonne nouvelle. Le Comité indépendant de revue des données (IDMC) a donné une recommandation positive pour le masitinib dans le traitement du cancer de la prostate. Le groupe d'experts indépendants enjoint donc la biotech française à recruter de nouveaux patients pour poursuivre l'étude. Si les résultats similaires sont observés sur les nouveaux patients, "la probabilité de succès de l'étude AB12003 est supérieure à 80% dans la sous-population prédéfinie de patients", a précisé l'IDMC. AB Science prévoit de terminer l'étude AB12003 en 2019.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance de la balance des comptes courants du 1er trimestre (14h30) et des reventes de logements de mai (16h).

Vers 12h10, l'euro cote 1,1569 dollar et affiche un repli de 0,14%.