Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Début de semaine morose sur les Bourses européennes

AOF - 06 novembre 2017


(AOF) - Les marchés européens perdent un peu de terrain après de nombreuses statistiques. En dépit du bond de l'indice de confiance des investisseurs, les investisseurs retiennent surtout les ternes indices PMI dévoilés par IHS-Markit et en profitent pour prendre des bénéfices sur des indices européens au plus haut depuis près de 10 ans. D'autre part, la tendance est alourdie par des valeurs bancaires en repli dans un contexte de baisse des taux liée à des tensions géopolitiques en Arabie saoudite. Ces dernières soutiennent les cours du pétrole. Le CAC 40 cède 0,18% à 5 507,93 pts et l'EuroStoxx 0,3%.

Deutsche Telekom (-3,42% à 15,105 euros) accuse le coup. Le titre de l'opérateur télécoms allemand signe la plus forte baisse du Dax après l'échec des discussions autour d'un rapprochement entre sa filiale américaine T-Mobile et son concurrent Sprint. Aucune explication précise n'a été donnée, si ce n'est que le deal envisagé n'aurait pas apporté suffisamment de valeur aux deux entreprises et à leurs actionnaires, comparé au développement de leur activité de manière indépendante.

A Paris, AccorHotels cède 1,55% à 42,04 euros. Les investisseurs semblent s'inquiéter de l'avenir des 5,7% du capital du groupe hôtelier détenus par Kingdom Holding (KHC). Le propriétaire du groupe saoudien est en effet l'émir milliardaire Al Walid ben Talal, l'une des victimes présumées de la purge anticorruption opérée par le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohamed ben Salman. Al Walid ben Talal, qui détient des participations dans les médias (NewsCorp, Time Warner) et la technologie (Apple, Twitter, eBay), est accusé de blanchiment d'argent et d'extorsion de fonds.

LCM a relevé de Neutre à Achat sa recommandation et de 25 à 33,6 euros son objectif de cours sur Focus Home Interactive (+7,29% à 30,76 euros). Le bureau d'études a révisé à la hausse ses estimations de résultats pour 2017 - le bénéfice opérationnel courant est attendu à 7,3 millions d'euros contre 6,4 millions précédemment - et 2018 - 13 millions de ROC prévu contre 11,3 millions jusque-là - pour prendre en compte le succès "inattendu" du jeu Spintires : MudRunner.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Composite d'IHS-Markit pour octobre est ressorti à 57,4 contre une estimation flash de 57,5 et 57,1 en septembre. Dans le détail, l'indice PMI Services a atteint 57,3 contre une première estimation de 57,4 après 57 en septembre. La semaine dernière, IHS-Markit a publié un PMI Manufacturier définitif stable à 56,1.

En zone euro, en septembre, les prix à la production ont augmenté de 0,6% sur un mois, selon Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Ils avaient progressé de 0,3% en août. Le consensus Reuters était de +0,4%.

En zone euro, l'indice Sentix de la confiance des investisseurs a atteint 34 points en novembre, au plus haut depuis juillet 2007. Il était de 29,7 en octobre. Le consensus Reuters le donnait à 30,8.

En zone euro, l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Composite d'IHS-Markit pour octobre est ressorti à 56 contre une estimation flash de 55,9 après 56,7 en septembre. Dans le détail, l'indice PMI Services a atteint 55 contre une première estimation de 54,9 et 55,8 en septembre. La semaine dernière, IHS-Markit a publié un PMI Manufacturier définitif de 58,5 en octobre après 58,1 en septembre.

En Allemagne, l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Composite d'IHS-Markit pour octobre est ressorti à 56,6 contre une estimation flash de 56,9 après 57,7 en septembre, au plus bas depuis deux mois. Dans le détail, l'indice PMI Services a atteint 54,7 contre une première estimation de 55,2 et 55,6 en septembre. La semaine dernière, IHS-Markit a publié un PMI Manufacturier définitif stable à 60,6.

En Allemagne, en septembre, les commandes à l'industrie ont augmenté de 1% sur un mois après avoir bondi de 4,1% le mois précédent (révisé de +3,6%). Le consensus Reuters était de -1,5%.

Vers 12h05, l'euro cote 1,1605 dollar, en repli de 0,02%.