Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Début de semaine prudent

AOF - 02 janvier 2018


(AOF) - Les marchés actions européens creusent leurs pertes à l’approche de la mi-séance, pénalisés par la poursuite de l’appréciation de l’euro. Vers midi, la monnaie unique grimpe de 0,55% à 1,2069 dollar après avoir atteint 1,2083 dollar, au plus haut depuis septembre 2017. Les investisseurs ne réagissent pas à la confirmation de l’accélération de l’activité du secteur manufacturier européen au mois de décembre. A Londres, Compass n’est que peu pénalisé par le décès accidentel de son directeur général. Vers 12h15, le CAC 40 cède 0,87% à 5 266,23 points. L’Euro Stoxx 50 perd 0,71% à 3 479,18 pts.

A Londres, Compass ne cède que 0,44% à 1 593 pence malgré le décès dans un accident d'avion en Australie de son directeur général Richard Cousins. Ce dernier, âgé de 58 ans, devait quitter ses fonctions le 31 mars prochain. Son successeur, Dominic Blakemore, a pris ses fonctions immédiatement au lieu du 1er avril comme prévu.

Marche arrière toute pour le secteur automobile français en ce début d'année 2018. Renault cède 2,22% à 82,05 euros tandis que Peugeot abandonne 1,89% à 16,63 euros. Valeo recule, lui, de 2,23% à 60,88 euros. Les investisseurs ne réagissent guère aux bons chiffres des immatriculations de 2017 dévoilés hier par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Ils redoutent un ralentissement du marché en 2018 après trois années solides. En 2015 et 2016, les ventes en France avaient progressé de 6,8% et 5,1%, tirant un trait sur cinq années de crise.

A Paris, Atos (+0,33% à 121,75 euros) tire son épingle du jeu. Le groupe a finalisé l'acquisition de Convergence Creators Holding GmbH (CVC), filiale de Siemens et fournisseur international de solutions de transformation numérique multisectorielles, dont le projet avait été annoncé le 2 octobre 2017. CVC fournit des solutions logicielles dans les réseaux de communication et de la sécurité des entreprises.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L'indice PMI Markit du secteur manufacturier a progressé en France à 58,8 en décembre, son plus haut niveau depuis septembre 2000. Il s'établit néanmoins en dessous de sa première estimation de 59,3 publiée le 14 décembre dernier.

En Allemagne, l'indice PMI Markit du secteur manufacturier est ressorti à 63,3 en décembre après 62,5 en novembre. Il est conforme à la première estimation publiée le 14 décembre dernier.

L'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone se redresse de 60,1 en novembre à 60,6 en décembre (estimation Flash : 60,6). L'Indice PMI atteint un niveau record, ou s'en rapproche, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Irlande.

Aux Etats-Unis, ce même indice sera publié à 15h45.

Vers 12h15, l'euro cote 1,2069 dollar, en hausse de 0,55%.