Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La hausse l'emporte, ouverture favorable en vue à Wall Street

AOF - 21 août 2018


(AOF) - Les marchés européens progressent désormais après un début de séance en léger repli. Ils avaient été initialement pénalisés par le recul du dollar contre l’euro après les nouvelles critiques de Donald Trump sur les hausses de taux de la Fed au cours d'un entretien accordé à Reuters. La tendance à la mi-séance s'explique par des futures sur les indices américains, qui ne cessent d'accroître leurs gains. A Paris, Renault sous-performe à la suite de la publication d'une note de Berenberg. Vers 12h00, l'indice CAC 40 gagne 0,77% à 5 421,08 points et l'EuroStoxx50, 0,77% à 3419,69 points.

En Europe, BHP Billiton (-0,84% à 1631,400 pence) affiche l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSE 100, la première compagnie minière mondiale ayant présenté des résultats annuels un peu courts et des perspectives prudentes. Sur l'exercice 2017/2018, clos fin juin, BHP Billiton, a généré un bénéfice hors éléments exceptionnels en hausse de 33% à 8,93 milliards de dollars (7,75 milliards d'euros), mais inférieur au consensus Reuters s'élevant à 9,27 milliards de dollars. Ses revenus ont augmenté de 20% à 45,8 milliards de dollars, dont 43,64 milliards (21%) au titre des activités poursuivies.

A Paris, Renault (0,18% à 72,93 euros) sous-performe le CAC 40, dans le sillage d’une note de Berenberg. Ainsi, l’analyste a réduit son objectif de cours de 82 à 76 euros sur le titre Renault, tout en maintenant sa recommandation Conserver. En dépit d’une valorisation peu élevée, suite à la faiblesse du titre ces derniers mois, le bureau d’études ne voit pas vraiment matière à devenir plus constructif sur le dossier. L’analyste pointe du doigt la faible génération de « free cash flow » pour l’activité « core » du constructeur automobile.

Adocia (+6,64% à 18 euros) affiche la plus forte progression du marché SRD après avoir remporté une première manche dans une procédure engagée à l'encontre d'Eli Lilly & Company. Le tribunal arbitral a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande, qui concernait un paiement d'étape contractuel contesté par le groupe pharmaceutique américain. Il a accordé à la société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement du diabète et d'autres maladies métaboliques un montant de 11,6 millions de dollars.

Les chiffres macroéconomiques du jour


Aucune statistique n'est au menu.

Vers 12 heures, l'euro gagne 0,26% à 1,1519 dollar.