Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - La hausse se poursuit malgré des statistiques dégradées

AOF - 05 juin 2018


(AOF) - La hausse des principaux marchés actions européens se prolonge, soutenue par la perspective d'une normalisation plus progressive que prévu de la politique monétaire de la BCE. Les indicateurs dévoilés ce matin, tels que l'indice PMI composite de mai et les ventes au détail d'avril, confirment en effet le fléchissement de la croissance en zone euro au deuxième trimestre. Au chapitre des valeurs, Schneider Electric est pénalisé par des rumeurs. Vers midi, le CAC 40 gagne 0,54% à 5 502,4 points tandis que l'Euro Stoxx 50 progresse de 0,53% à 3 488,02 points.

Abertis a finalisé la cession de 4,1% du capital de Cellnex au prix de 22,45 euros par action. Le titre Cellnex cède aujourd'hui 1,11% à 22,36 euros à la Bourse de Madrid. Abertis a retiré de cette cession 213,2 millions d'euros et reste actionnaire de Cellnex à hauteur de 29,9% du capital. Dans le cadre de son rachat par Hochtief (ACS) et Atlantia, Abertis devait céder tout ou partie de sa participation dans Cellnex à Atlantia.

Schneider Electric perd 1,16% à 74,72 euros, signant une des plus fortes baisses du CAC 40. Selon certains observateurs, le titre serait pénalisé par un article de la Lettre de l'Expansion. Le média assure que le groupe français "revoit ses budgets à la baisse en raison de la hausse des coûts du pétrole qui renchérit les prix des matières premières de l'équipementier électrique" et se préparerait à un second semestre plus difficile que prévu initialement.

STMicroelectronics (+3,50% à 21,02 euros) a annoncé que sa technologie de communications sans contact NFC (Near-Field Communication) équipe le nouveau smartphone Alcatel 3V de TCL Communication pour le marché européen. "La technologie ST assure une connectivité robuste et rapide afin d'effectuer des paiements sans contact, acheter des billets électroniques, effectuer des communications entre pairs, mais également dans le cas de nouvelles applications telles que la lecture d'information d'affiches intelligentes", a expliqué le fabricant de semi-conducteurs.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, l'indice des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite est ressorti à 54,2 en mai en version définitive, contre 54,5 en première estimation. Il était de 56,9 en avril. Le PMI flash Services a atteint pour sa part 54,3, comme en première estimation, au plus bas depuis janvier 2017, et un mois d'avril à 57,4.

En Allemagne, l'indice des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite est ressorti à 53,4 en mai en version définitive contre 53,1 en première estimation. Il était de 54,6 en avril. Le PMI flash Services a atteint pour sa part 52,1 en mai, comme en première estimation, et après un mois d'avril à 53. Il affiche sa plus faible croissance depuis 20 mois.

En zone euro, l'indice définitif PMI composite d'IHS Markit de mai est ressorti à 54,1, comme en première estimation. Il est en repli par rapport aux 55,1 d'avril. Dans les services, l'indice a atteint 53,8 (53,9 en première estimation), après 54,7 en avril.

En zone euro, les ventes au détail ont grimpé en avril de 0,1%, le consensus tablait sur +0,5% après +0,4% en mars. Sur un an, elles ont progressé de 1,7%, conformément aux attentes.

Aux Etats-Unis, l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite de mai sera connu à 15h45. Il sera suivi à 16h00 par l'indice ISM Services de mai également.

A midi, l'euro abandonne 0,02% à 1,17 dollar.