Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le calme règne sur les marchés financiers

AOF - 12 avril 2018


(AOF) - Les marchés européens tentent un rebond mais la tendance reste bien fragile alors que les indices ont passé leur matinée à osciller autour de l'équilibre. Les investisseurs ne prennent aucun risque dans l'attente de nouveaux développements dans les dossiers syrien et sino-américain. Les statistiques peu brillantes dévoilées ce matin pour la France et la zone euro n'ont pu servir de catalyseurs. L'animation se fait au minimum par les actualités des entreprises : Carrefour, Sodexo sont sanctionnés, TechnipFMC profite d'une note de Goldman Sachs. Le CAC 40 grappille 0,07% et l'EuroStoxx 0,08%.

L’éditeur de logiciels de sécurité Avast a annoncé aujourd’hui son intention de s'introduire à la Bourse de Londres. L’opération devrait avoir lieu en mai et lui permettre de lever 200 millions de dollars. Selon Reuters citant des sources proches du dossier, Avast serait valorisé environ 4 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros), ce qui constituerait la plus importante IPO jamais réalisée à Londres dans le secteur technologique.

Carrefour chute de 5,22% à 15,625 euros, la plus forte baisse du CAC 40, au lendemain de la publication de ses ventes du premier trimestre. Elles ont progressé en organique (changes et magasins comparables) de 0,4% pour atteindre 20,776 milliards d'euros alors que le consensus les attendait à 20,90 milliards. Oddo BHF était même plus optimiste qui visait 22,81 milliards. Le distributeur a particulièrement souffert sur les trois premiers mois de l'année d'une météo défavorable en Europe, mais aussi des grèves qui ont touché certains magasins français.

En hausse de 4,6% à 26,76 euros, TechnipFMC signe la plus forte progression du CAC 40, soutenu par Goldman Sachs, qui relevé sa recommandation sur le titre de Neutre à Achat avec un objectif de cours de 32 euros (Bourse de Paris) et 39 dollars (Wall Street). Le broker justifie son optimisme en quatre points. En premier lieu, le bureau d'études a relevé son estimation de prises de commandes pour la période 2018-2020 dans le segment Subsea de 8,5% et dans le segment Onshore/Offshore de 51%. L'impact de ces révisions est marginal sur ses prévisions d'Ebitda (+0,2% en 2018; +2% en 2019).

Les chiffres macroéconomiques du jour

En mars 2018, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 1% sur un mois en France après une stabilité en février, a confirmé l'Insee. Cette hausse provient d’un rebond des prix des produits manufacturés après la fin des soldes d’hiver (+2,1 % après −0,3 %) et de ceux des produits alimentaires (+0,4% après −0,1 %). Il a augmenté de 1,6% en rythme annuel, révisé en hausse de 0,1 point par rapport à la précédente estimation. L'indice des prix IPCH, qui permet la comparaison avec les autres pays européens, a été confirmé en hausse de 1,1% sur un mois en mars et de 1,7% sur un an.

En zone euro, la production industrielle a diminué de 0,8% en février sur un mois, a annoncé Eurostat. Elle avait baissé de 0,6% (révisé de -1%) en janvier. Le consensus Reuters était de +0,1%. En rythme annuel, la production industrielle a augmenté de 2,9% contre un consensus Reuters de +3,8%. Le chiffre de janvier a été révisé de +2,7% à +3,7%.

Aux Etats-Unis, les prix des importations de mars seront attendus à 14h30, en même temps que les inscriptions hebdomadaires au chômage.

Vers 12h10, l'euro s'effrite de 0,26% à 1,2335 dollar.