Bourse

Marchés

Analyse mi-séance AOF France/Europe - Le rebond va-t-il tenir ?

AOF - 07 décembre 2017


(AOF) - Au cours des dernières séances, les marchés européens commençaient mal la journée avant de tenter un rebond après l'ouverture de Wall Street. Cette fois, ils entament plus tôt leur progression, espérant qu'il n'y aura pas de retournement de tendance cet après-midi. Outre une volonté de se racheter pour bénéficier des perspectives toujours favorables de la conjoncture mondiale, les investisseurs réagissent aussi à la légère hausse des taux longs européens qui soutiennent les valeurs bancaires. Orange, poids lourd de la cote, contribue aussi au rebond. Le CAC 40 gagne 0,23% et l'EuroStoxx 0,33%.

Orange (+1,47% à 14,45 euros) signe la deuxième plus forte hausse du CAC 40 après avoir dévoilé sa feuille de route pour les trois ans qui le séparent de la fin de son plan Essentiels2020. La stratégie détaillée par l'opérateur historique fait la part belle aux investissements, sans pour autant mettre en péril sa rentabilité et tout en améliorant sa génération de cash-flow. S'il doit y avoir un parent pauvre, il pourrait s'agir du dividende promis aux actionnaires : Orange a indiqué qu'il serait d'au moins 65 cents sur la période 2017-2020, sans s'engager sur une quelconque hausse.

Dassault Aviation gagne 0,69% à 1 331,80 euros après avoir annoncé la levée de l'option de 12 Rafale par le Qatar. Cette annonce faite dans le cadre de la visite du président français Emmanuel Macron, dans l'Etat du Golfe. Cette nouvelle commande intervient dans la foulée du contrat signé le 4 mai 2015 entre l'État du Qatar et Dassault Aviation pour l'acquisition de 24 Rafale, et portera à 36 le nombre de Rafale opérés par l'armée de l'air qatarienne.

Guerbet progresse de 0,6% à 88 euros après une bonne nouvelle. Le Ministère de la Santé japonais (le MHLW) a décidé de contraindre l'utilisation des produits de contraste à base de gadolinium linéaires non spécifiques aux cas pour lesquels il n'existe aucune alternative, compte tenu de " l'accumulation plus élevée de gadolinium dans le cerveau constatée avec ces produits linéaires " (provoquant potentiellement des cas de fibrose systémique néphrogénique (FNS)).

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, le déficit commercial a atteint 5 milliards d'euros en octobre, ont annoncé les Douanes. Il était de 4,6 milliards en septembre. Les importations ont progressé de 1,1%, à 45,4 milliards d'euros, alors que les exportations ont augmenté de 0,4% à 40,4 milliards.

Eurostat, l'office de statistiques de l'Union européenne, a confirmé que la croissance du troisième trimestre a atteint 0,6% en zone euro et dans l'Union. Sur un an, elle s'est élevée à 2,6% dans les deux zones alors qu'elle avait été annoncée en première estimation à 2,5%.

En Allemagne, la production industrielle a baissé de 1,4% en octobre sur un mois après avoir reculé de 0,9% (révisé de -1,6%) en septembre. Le consensus Reuters tablait sur un rebond de 1%.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues à 14h30.

Vers 12h10, l'euro cote 1,1781 dollar, en repli de 0,19%.